3 min de lecture People

Whitney Houston : "Le pire démon, c'est moi-même"

Ce samedi, Jean-Alphonse Richard revient sur la vie de Whitney Houston, la plus lumineuse des divas de la pop, décédée brutalement le 11 février 2012.

Jean-Alphonse Richard Confidentiel Jean-Alphonse Richard iTunes RSS
>
Whitney Houston : "Le pire démon, c'est moi-même" Crédit Image : BERTRAND GUAY / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Jean-Alphonse Richard
Jean-Alphonse Richard et Justine Vignaux

Whitney Houston n'a jamais été libre. Enfant, sa mère décida un jour qu'elle serait chanteuse. Adolescente, son père prit en mains sa carrière. Puis, la pire des conseillères, la drogue, finit par l'emprisonner... La nuit de la célébrité et des illusions se referma alors inexorablement sur la plus lumineuse des divas de la pop.

Whitney Elizabeth Houston est née à Newark, pas très loin de New York, dans une famille habitée par la musique. Son père John, est un ancien chauffeur de camions reconverti dans la production artistique, celles des nouvelles étoiles noires de la soul music. Sa mère, Cissy, a toujours rêvé d'un destin célèbre. Elle chante également et dirige le chœur gospel de l'église baptiste de New Hope. Pressent-elle alors en sa fille Whitney celle qui la remplacera, et que le monde entier écoutera ?


Whitney est obéissante, Whitney vénère son père et écoute sa mère. Elle a des boucles légères et un visage d'ange.C'est une élève sage sur les bancs de l'école des filles, ni fugueuse, ni capricieuse, elle grandit entre deux frères dans cette famille de la bourgeoisie noire aisée, la seule du quartier à posséder une piscine.

Façonnée pour être une idole universelle

En ce début des années 80, Whitney Houston a seize ans et court les cachets...Choriste remplaçante pour Jermaine Jackson ou les Neville Brothers, et mannequin photo qui fait la couverture de revues pour adolescentes. Le président des disques Arista, Clive Davis, a flashé sur cette adolescente sans maquillage et dénuée de sophistication. Le vieux gourou de la chanson US, qui a découvert Santana et Janis Joplin, sait qu'il tient là une révélation. Mais il va prendre son temps pour fabriquer une idole universelle, qui plaira à tout le monde.

Ni trop blanche, ni trop noire, c'est ce personnage que le patron d'Arista veut voir émerger. Pas question qu'elle soit une star noire, réservée  à un seul public. "Surtout ne pas créer un James Brown féminin" c'est le mot d'ordre de  la maison de disques. Whitney Houston sera donc une nouvelle Maria Careh ou une digne héritière de Barbra Streisand.

À lire aussi
Le prince Harry et Meghan Markle, derrière William et Kate, dans l'église de Westminster, le lundi 9 mars 2020. Royaume-Uni
Harry et Meghan : un livre révèle des détails sur la vie du couple princier

A 19 ans, la créature Whitney fait sa première télévision. Elle se retrouve aussitôt en pleine lumière. La marijuana, la cocaïne et un jour le crack seront désormais les compagnons d'infortune de Whitney Houston.Tout le monde ferme les yeux sur cette addiction qui ne serait au fond que récréative, habituelle et presque banale dans le showbiz. Seule la présence de Robyn Crawford, une amie d'enfance, permet à Whitney de modérer ses mauvais penchants... Elles se sont connues quand elles avaient une quinzaine d'années, sur les bancs de l'école. Robyn, un peu plus âgée et plus costaud que Whitney, a toujours joué les anges protecteurs... Rassurante conseillère, bientôt seul repère affectif, seule personne en qui elle peut avoir confiance. 

La descente aux enfers jusqu'à l'overdose fatale

Whitney Houston est en haut de l'affiche mais le doute, en elle, n'a jamais été aussi fort. Musicalement, il lui arrive de vouloir retourner aux sources du gospel et de la soul. Mais ce sont toujours des mélodies pop qu'on lui réserve. Elle rêve aussi d'écrire elle-même ses chansons, comme le font Madonna ou Janet Jackson. On lui rétorque que ça n'est pas pour elle. Seule sa voix compte.

Et le succès est bien là. Au cinéma aussi avec le tube "I will always love you" dans Bodyguard. Mais derrière l'image lisse de la star parfaite, la situation est bien moins glamour. Les excès, les obligations, la terreur permanente de ne pas être à la hauteur commencent à la faire tituber. La vie avec Bobby Brown, qui multiplie les infidélités, se révèle de plus en plus déjantée, les tournées sont harassantes.

La fin des années 90 sonne la descente aux enfers, les concerts annulés à la dernière minute, les show ratés, la brouille avec son père. Jusqu'à l'overdose fatale alors qu'elle est âgée de 48 ans. Un jour à la télévision en 2003 on lui poste la question : "Quel est le pire de vos démons?". Elle répond, tremblante, les yeux pleins de larmes :"le pire démon, c'est moi même"...

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
People Biographie Cinéma
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants