5 min de lecture Film d'horreur

VIDÉOS - Les scènes les plus marquantes des films de Wes Craven

Avec la saga "Scream", "Les Griffes de la nuit", mais aussi "La Colline a des Yeux" ou encore "La Dernière Maison sur La Gauche", Wes Craven a imaginé des scènes terrifiantes qui ont marqué le cinéma d'horreur.

Les scènes les plus marquantes des films de Wes Craven
Les scènes les plus marquantes des films de Wes Craven Crédit : Capture d'écran / Freddy Sort de la Nuit
Charlie Vandekerkhove
Charlie Vandekerkhove
Journaliste RTL

Hollywood est en deuil. Avec la mort de Wes Craven, qui fut réalisateur, scénariste, producteur mais aussi acteur et monteur, le cinéma américain a perdu l'un de ses grands noms. Et le film d'horreur l'un de ses maîtres inégalés. Wes Craven a livré quelques films dérangeants, qui ont fait polémique à leur sortie, comme son tout premier, La Dernière Maison sur la Gauche. Mais aussi des sagas au succès colossal, comme Scream, qui ont révolutionné et popularisé le genre horrifique.

Il a surtout laissé dans les mémoires plusieurs personnages terrifiants, dont Freddy Krueger, le croque-mitaine au pull rayé des Griffes de la Nuit, et Ghost Face, le tueur au masque macabre de Scream. Retour en images sur une carrière prolifique, avec les scènes les plus marquantes de la filmographie du réalisateur. Attention, certaines peuvent choquer.

"La dernière maison sur la gauche" (1972)

>
The Last House on the Left (1972); Krug's company killing Phyllis

C'est le premier film de Wes Craven. Inspiré de La Source, du réalisateur suédois Ingmar Bergman, lui-même adapté d'une légende populaire, La Dernière Maison sur la Gauche a choqué le public à sa sortie, et continue de déranger. Il raconte l'histoire d'une bande de psychopathes, qui torture deux jeunes filles rencontrées par hasard. L'une est violée (la scène, que de nombreux spectateurs ont jugé inutile, a fait beaucoup parler), l'autre est tuée à l'arme blanche.

Réussissant à s'échapper, la jeune fille violée est blessée par balle et laissée pour morte par la bande, qui se fait plus tard héberger par un couple. Le couple en question n'est autre que les parents de la victime, laquelle parvient à se traîner jusqu'à chez elle pour les alerter. Les parents décident alors de massacrer la bande pour venger leur fille. Malgré un petit coup de vieux, la scène du meurtre de Phyllis, l'une des deux jeunes filles, est toujours glaçante. La musique et les angles de vue ne font qu'accentuer la folie des bourreaux, qui apparaît sous un jour cru. Le film a été réadapté en 2009, dans une version produite par Wes Craven. 

"La colline a des yeux" (1977)

>
The Hills Have Eyes (1977) – Baby's Fat...and Juicy
À lire aussi
Courteney Cox a interprété la journaliste Gale Weathers dans tous les films Scream. Cinéma
Courteney Cox de retour dans le cinquième volet de "Scream" ?

En 1977, La Colline a des Yeuxconfronte à nouveau une pauvre famille à une bande de dégénérés (cette fois consanguins et rendus monstrueux par des essais nucléaires). Après un accident en plein road-trip familial, la famille est attaquée, mais leurs agresseurs n'y vont pas de main morte : ils kidnappent le père et le crucifient pour le brûler vivant et faire diversion. Pendant ce temps, ils maltraitent la fille de la famille, restée seule avec son bébé. "Le bébé est gros, gros et juteux", lance le monstre sur le point de l'enlever. Dans la séquence d'avant, on le voit en train de dévorer un oiseau tout droit sorti de sa cage.

Ce film a fait l'objet d'une suite (en 1985) puis d'un remake, réalisé par Alexandre Aja et produit par Wes Craven en 2006.

"Les griffes de la nuit" (1984)

>
A Nightmare On Elm Street - Tina's Death Scene

Les Griffes et la Nuit, devenu une saga de plus de dix épisodes, reste inégalé dans le genre du film d'horreur, par l'originalité et la perversion de ses scènes de meurtres.Freddy Krueger, le tueur d'enfant aux griffes acérées, profite du sommeil de ses victimes pour s'immiscer dans leurs rêves et les tuer. Les futures victimes doivent donc à tout prix s'empêcher de dormir.

Difficile de choisir une seule scène, mais celle de la mort de Tina montre bien le processus, comment Freddy s'invite dans le rêve, et comment les morts en deviennent plus traumatisantes, parce que le meurtrier est invisible aux yeux des témoins. La pauvre Tina est ainsi massacrée sous les yeux de son petit ami, avant d'être traînée au plafond et achevée. Dans le même film, on peut aussi découvrir Johnny Depp subissant ce sort, sauf que cette fois, une mare de sang jaillit du lit où il est englouti.

Freddy sort de la nuit (1994)

>
Wes Craven's New Nightmare - Julies Death

Ce septième volet de la saga Freddy marque le retour de Wes Craven aux commandes de sa création. Même procédé que dans le premier volet, mais cette fois c'est un enfant et sa nounou que Freddy terrorise. Alors que le petit s'endort, c'est sa nourrice qui est assassinée sous ses yeux et traînée au plafond elle aussi, pour un effet glaçant garanti.

Scream (1996)

>
Scream - Opening Scene

Scream a marqué les esprits à sa sortie au cinéma. Et ce dès les premières minutes, avec la scène du meurtre de Casey (Drew Barrymore) qui ouvre le film. Emblématique du "slasher", ce sous-genre de film d'horreur où un psychopathe s'en prend à des adolescents, Scream place la barre très haut, en imaginant un tueur qui contacte ses victimes par téléphone et les force à répondre à des questions pour tenter de sauver leur peau.

Alors qu'elle s'apprête à regarder un film d'horreur en mangeant du pop corn, Casey se fait trucider dans la maison familiale. Mais pour ajouter à l'horreur, ses parents arrivent au moment de son dernier souffle, et sa mère, qui tente d'appeler les secours, l'entend agoniser à l'autre bout du fil, avant de la découvrir pendue dans le jardin. Autre scène mémorable du film, celle où Tatum (Rose McGowan) meurt écrasée par une porte de garage en tentant d'échapper au tueur. 

Scream 2 (1997)

>
Scream 2 (1/12) Movie CLIP - Killer Opening (1997) HD

Décidément fan des mises en abyme et des scènes d'ouvertures, Wes Craven récidive avec Scream 2. Le film s'ouvre sur une séance de cinéma : alors que le film inspiré des meurtres de Woodsboro (le premier volet) est diffusé à l'écran, la première victime est tuée en pleine salle de cinéma, au milieu de la foule. Wes Craven s'en prend alors aux travers de la société, et interroge en particulier à la banalisation de la violence (les nombreux témoins du meurtres croient à une mise en scène).

Scream 3 (2000)

>
Scream 3 (2000) - Sidney's Nightmare

Pour beaucoup, le troisième volet de la saga Scream n'a pas été à la hauteur des précédents. Néanmoins, certaines scènes angoissantes méritent d'être évoquées. Dans ce chapitre, Sydney (Neve Campbell), persécutée depuis le début, est un temps persuadée que sa mère morte il y a des années refait surface. Vivant isolée dans une immense maison au milieu des bois, elle reçoit un soir sa visite en rêves. La scène n'a rien de gore, mais joue sur la corde psychologique, pour un effet assuré.

Scream 4 (2011)

>
Scream 4 - Final scene [end]

Dans le dernier volet de la saga, Scream 4, on ne compte plus les mises en abyme. Ni les dénonciations de Wes Craven, qui s'en prend une nouvelle fois à la façon dont les médias traitent les histoires de meurtres. Ainsi, la scène finale révèle la vraie meurtrière, abattue après d'ultimes rebondissements. En parallèle, elle est présentée par les journalistes (ignorants ce qui vient de se passer) comme l'héroïne de l'histoire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Film d'horreur Cinéma Scream
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants