1 min de lecture Médias

VIDÉO - "On n'est pas couché" : "il y a deux moteurs de croissance du populisme" selon Pierre Rosanvallon

Pierre Rosanvallon, sociologue, s'est exprimé sur les facteurs de croissance de populisme au sein des régimes démocratiques sur le plateau de "On n'est pas couché", samedi 11 janvier.

Pierre Rosanvallon
Pierre Rosanvallon Crédit : Capture d'écran/Twitter ONPC
Chloé
Chloé Richard-Le Bris Journaliste

Invité de l'émission "On n'est pas couché", samedi 11 janvier, Pierre Rosanvallon, venu pour présenter son livre Le siècle du populisme s'est exprimé sur, selon lui, deux moteurs au populisme.

"Il y a deux ressorts, deux moteurs essentiels à la croissance du populisme. Premièrement, je dirai un sentiment de mal représentation, un sentiment de déficit démocratique de ne pas compter pour quelque chose, d'être un invisible, d'être méprisé. La question de la reconnaissance et de la dignité, elle est essentielle dans nos sociétés. La démocratie c'est le régime des hommes et des femmes dignes, qui sont reconnus comme tels et à égalité. La deuxième dimension c'est une société des égaux. Depuis une trentaine d'années, l'explosion des inégalités a mis à mal cette définition essentielle de la démocratie comme une société des égaux."

Le sociologue s'est également exprimé sur, selon lui, deux formes d'anti-immigration :"Il y a deux façons de dire stop à l'immigration : il peut y avoir une façon d'extrême-droite, une façon un peu raciste de dire qu'ils restent et que nous, les Français de souche, on soit bien ensemble. Et puis il y a une façon anticapitaliste de dire qu'il faut être contre l'immigration parce que ça avantage le capital, parce que l'immigration c'est un outil du capitalisme". Un argument "qu'on entend assez peu" selon Valérie Trierweiler, présente sur le plateau de Laurent Ruquier en tant que témoin.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médias Laurent Ruquier Immigration
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants