1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Valéry Giscard d'Estaing : la vérité sur la séquence accordéon avec Danièle Gilbert
2 min de lecture

Valéry Giscard d'Estaing : la vérité sur la séquence accordéon avec Danièle Gilbert

L'ancien président de la République est resté dans les annales de la télévision pour sa communication innovante et une passion à double tranchant pour cet instrument populaire.

Aymeric Parthonnaud & AFP

Plus jeune président de la Ve République lorsqu'il est élu en 1974, Valéry Giscard d'Estaing, mort mercredi 2 décembre à l'âge de 94 ans, se voulait l'incarnation d'une modernité triomphante. Son élection fait souffler un vent de liberté sur le pays, après les années De Gaulle et Pompidou. Aux réformes progressistes - abaissement de la majorité à 18 ans, dépénalisation de l'avortement -, le nouveau président ajoute un style inédit, s'affichant au ski ou sur un terrain de football, convoquant sa fille sur ses affiches de campagne et son épouse Anne-Aymone lors de vœux télévisés pour la nouvelle année. 

L'homme à la silhouette élancée et au crâne dégarni renonce à l'apparat présidentiel pour sa photographie officielle, fait éclaircir le bleu et le rouge du drapeau tricolore et ralentir le rythme de la Marseillaise. Giscard était aussi cet Auvergnat qui jouait du piano pour accompagner Claude François à Noël sur Douce Nuit et qui jouait, surtout, de l'accordéon à la télévision, son instrument fétiche. Valéry Giscard d'Estaing s'est affiché au côté d'Yvette Horner, il a aussi joué face aux caméras de Danièle Gilbert. 

L'animatrice a révélé sur RTL en 2018 les coulisses de cette séquence improbable devenue culte. Une séquence qui cache un petit mensonge puisque les notes que l'on entend ne sont pas jouées en direct par le président. Il faut remercier la magie du montage. "On est allé à Chamalières, on a enregistré dans le petit jardin de la mairie. On a fait une interview, puis une deuxième, raconte-t-elle. Valéry Giscard d'Estaing a joué comme Auvergnat J'irai revoir ma Normandie et comme ministre des Finances Je cherche fortune autour du chat noir."

Quelques jours après, à cause d'un problème technique, la production demande à Danièle Gilbert de reprogrammer un nouveau tournage avec celui qui n'était encore que ministre. VGE a accepté de rejouer les morceaux mais au ministère qui se situait au Louvre à l'époque. "Les humoristes s'en sont emparé et ils ont raconté un tas de bêtises, continue alors l'animatrice. 

À lire aussi

Danièle Gilbert jugée trop proche et complaisante avec Giscard fut écartée par François Mitterrand quelques années plus tard. "Je le signale parce que je l'ai su officiellement [que c'était la raison de son éviction], mais je n'ai jamais eu de rancœur ou de rancune. J'aurais été beaucoup plus malheureuse si on m'avait montré la sortie par les gens ne me voulaient plus", conclut Danièle Gilbert sur RTL.

Cette séquence de l'accordéon et la proximité que voulait le président avec les Français, en particulier si les caméras étaient présentes, est devenue l'un des angles préférés des humoristes et des imitateurs pour se moquer plus ou moins méchamment de Valéry Giscard d'Estaing. Les auditeurs de RTL connaissent naturellement les imitations de Laurent Gerra, mais Thierry Le Luron ou encore les Guignols se sont aussi emparés de cette anecdote. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/