3 min de lecture Télévision

"Thalassa" : Georges Pernoud, "un homme libre qui toujours chérira la mer"

Édito - Alors que Georges Pernoud tire sa révérence vendredi 30 juin, Isabelle Morini-Bosc revient sur le pot de départ organisé par France Télévisions.

Georges Pernoud présente le magazine "Thalassa" depuis 1975
Georges Pernoud présente le magazine "Thalassa" depuis 1975 Crédit : PIERRE VERDY / AFP
Isabelle Morini-Bosc
Isabelle Morini-Bosc Journaliste RTL

Difficile de dire que Georges Pernoud n'a pas de pot, puisque sa direction lui en a offert un très beau mardi dernier en fin d'après-midi au septième étage de France Télévisions.

Si on était taquin, on ajouterait que c'était franchement le moins que pouvait faire et lui faire le groupe, après 42 ans de bons et loyaux services, soit une collaboration officiellement sans heurts entre France 3 et ce taiseux aimé de ses équipes.

On pourrait ajouter, pour être d'une précision absolue, que seule la petite fête organisée quelques jours plus tôt sur la péniche Thalassa était aux yeux de notre marin une "vraie cérémonie d'au-revoir", une soirée chaleureuse où coulait, comme disent les poètes, le vin de l'amitié. Mais il a donc également trinqué cette semaine avec France Télévisions sauf que là, c'est pour le coup à tous les sens du terme. 

À lire aussi
Cédric Herrou à la sortie du tribunal de Nice. Télévision
"On n'est pas couché" : Cédric Herrou et Kiddy Smile… les invités du 22 septembre

Un conflit à France Télévisions

Ce n'est pas mentir que de le préciser : l'ami Georges ne passera pas ses vacances avec la directrice Générale de France 3 Dana Hastier. Partir en équipe avec Thalassa, oui, partir en thalasso avec Dana Hastier, non. Il faut dire, et c'est un euphémisme, qu'elle n'a n'a fait beaucoup d'efforts pour masquer en interne le fait que selon elle, Georges Pernoud avait fait son temps

Le répéter à l'infini a justement fini par faire des vagues. Qu'elle ait eu raison ou pas sur le fond, elle s'est mise en tort sur la forme. L'absence de forme ! Notre producteur-animateur a eu, lui, la courtoisie de très peu s'épancher, non seulement pour protéger ses troupes mais aussi par nature et il faut bien le reconnaître, par prudence : son contrat de départ prévoit en effet que s'il dénigre sa direction, la somme globale à percevoir pourrait en pâtir. 

Georges Pernoud, un loup de mer

Et puis Georges Pernoud est un véritable homme libre qui toujours chérira la mer comme dit le poète. Et toujours préférera la Seine à la scène médiatique : jeter l'ancre oui, faire couler beaucoup d'encre, non. Il avait tout de même été content d'apprendre que la même Dana Hastier, opportunément retenue ailleurs, ne pourrait être présente au petit hommage du septième étage. Et si la patronne de France Télévisions Delphine Ernotte était, elle, sur place et souriante (ça lui va bien), c'est le second personnage du groupe Xavier Couture, qui avait rédigé le discours de remerciement, et c'était le bon choix. 

Une famille réputée pour son absence de prétention

Peut-être son nom voulait-il cela, mais c'était du cousu main, du grand art, ses quelques pages résumant la vie et la carrière de l'homme de la mer, le passé sans passif de la glorieuse famille Pernoud, riche de femmes et d'hommes réputés pour leur savoir-faire, et se fichant de le faire savoir. Les Pernoud sont en effet plus dans l'action que la réaction et leur absence de prétention passaient dans le discours vivant et vibrant de Xavier Couture. 

Oui, c'était senti, ressenti, et tous les amis venus en nombre ont apprécié, comme Erik Orsenna, ou un Titouan Lamazou offrant au grand partant le portrait qu'il avait fait de lui. Oui, tout était ressenti, qui chassait un instant le ressentiment des proches. 

Lorsque la banquise aura fait monter le niveau des océans, je ferai plagiste en Dordogne.

Georges Pernoud
Partager la citation

À les en croire, on a bel et bien fait un enfant dans le dos de leur pote. Il en faut plus pour déstabiliser (bien qu'il ait eu besoin d'une psychologue) un Pernoud dont la tante, Laurence, a précisément écrit tant d'ouvrages de référence sur les bébés et les bambins. Et comme il garde un inaltérable sens de l'humour, même face à la fonte des glaciers qui l'inquiète tant, il m'a précisé par une boutade un tantinet sarcastique : "Lorsque la banquise aura fait monter le niveau des océans en disparaissant, je ferai plagiste en Dordogne". 

Ça lui laissera auparavant, on l'espère, le temps de monter d'autres opérations en faveur des océans mais déjà, rendez-vous ce soir à 20h55 sur France 3. On y verra des sujets qui, forcément, ne manquent pas de sel. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Télévision France Télévisions France 3
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789172800
"Thalassa" : Georges Pernoud, "un homme libre qui toujours chérira la mer"
"Thalassa" : Georges Pernoud, "un homme libre qui toujours chérira la mer"
Édito - Alors que Georges Pernoud tire sa révérence vendredi 30 juin, Isabelle Morini-Bosc revient sur le pot de départ organisé par France Télévisions.
https://www.rtl.fr/culture/medias-people/thalassa-georges-pernoud-un-homme-libre-qui-toujours-cherira-la-mer-7789172800
2017-06-30 19:30:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/SjVMHr2lWJhItVfQE-2YVw/330v220-2/online/image/2017/0421/7788227468_000-arp1099324.jpg