2 min de lecture Divertissement

Stanley Kubrick : le cadeau de son père qui changea son destin

PODCAST - Stanley Kubrick était un ermite qui détestait la solitude. Contrairement à la légende, Kubrick ne se cachait pas, mais pourtant sa vie apparaît aujourd'hui comme un jeu de piste indéchiffrable. Un labyrinthe dans lequel ce maître de l'ombre aimait se perdre...

Jean-Alphonse Richard Confidentiel Jean-Alphonse Richard iTunes RSS
>
Stanley Kubrick : le cadeau de son père qui changea son destin Crédit Image : STF / AFP | Crédit Média : Jean-Alphonse Richard | Durée : | Date : La page de l'émission
Jean-Alphonse Richard
Jean-Alphonse Richard édité par Amandine Lemaire

Stanley Kubrick est né avant guerre à la maternité du Lying In Hospital, sur la deuxième avenue, à New York. Il est le premier fils de Jacques et Gertrud Cubrick, dont le nom s'écrit alors avec un "C" majuscule, et pas encore avec ce "K", qui frappe davantage les imaginations. 

Les Kubrick sont des Juifs originaires d'Europe de l'Est, installés aux Etats-Unis depuis une cinquantaine d'années. Ils appartiennent à la bourgeoisie et ne manquent de rien. Le père est médecin ORL. La maison familiale, au sud du Bronx, est grande et confortable. Kubrick est un surdoué des échecs, mais c'est un tout autre cadeau, à l'âge de 13 ans, qui change le cours de sa vie. 

Son père lui offre un lourd appareil photo. Cet objet, il ne va plus jamais le quitter. Avec cet appareil photo, Stanley Kubrick se met à photographier la rue, ses amis musiciens avec qui il joue de la batterie, ou encore sa professeur de théâtre qui lui a fait découvrir William Shakespeare. L'adolescent est un excellent photographe. Un magazine, Look, lui achète pour quelques dollars ses clichés, qui racontent l'Amérique de tous les jours...

Le cinéma, le saut dans l'inconnu

À 21 ans, Stanley Kubrick se lance dans le cinéma. Un saut dans l'inconnu. Il investit toutes ses économies dans l'aventure. Il fait le pari suivant : en cassant les prix, en présentant des films qui ne coûtent rien, personne ne pourra lui dire non ! 

Le premier Kubrick est un documentaire : Day of the Fight, le jour du Combat, tourné le 17 avril 1950. Une plongée de vingt-quatre heures dans la vie du boxeur amateur Walter Cartier. Le studio RKO achète le film pour une poignée de dollars. Malgré ce film, Stanley Kubrick reste endetté, mais une porte vient de s'ouvrir. Il va bientôt pouvoir apercevoir les neuf lettres magiques sur une célèbre colline : Hollywood...

L'invité "Confidentiel"

À lire aussi
Laurent Ruquier dans "Les Grosses Têtes" Culture
VIDÉO - Les Grosses Têtes rendent hommage à Juliette Gréco

Laurent Vachaud, scénariste français, spécialiste de Stanley Kubrick. 

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Divertissement Cinéma Shining
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants