2 min de lecture France Télévisions

Programme TV : ce soir, "Héroïnes" sur Arte ou "Envoyé spécial" sur France 2

Entre la nouvelle série d'Arte et le reportage de France 2 sur les abattoirs, que choisiront les téléspectateurs ?

culture Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
Le programme TV du 16 février d'Isabelle Morini-Bosc Crédit Image : Eloise Legay | Crédit Média : Isabelle Morini-Bosc | Durée : | Date : La page de l'émission
Isabelle Morini-Bosc
Isabelle Morini-Bosc Journaliste RTL

Héroïnes, la nouvelle série française d'Arte, se dévoile ce jeudi 16 février. Dès 20h55, les téléspectateurs pourront suivre le destin de quatre femmes, d'une banlieue parisienne ravagée par la crise et le chômage. Touchée par la fermeture de l'usine de lingerie où elles travaillent, elles vont se lancer dans l'organisation de combats de catch féminin pour retrouver dignité et sécurité financière. C'est bourré de vie, de santé, de force, de farce et de fesses, avec notamment Nathalie (Marie Denarnaud) qui, malgré la fermeture locale de l'usine de lingerie, organise des défilés en petite tenue, mais en grande forme. Elle y croit encore, elle qui avait signé un contrat de styliste en lingerie le jour de la fermeture de l'usine. 
 
Parmi ces battantes, on compte également Céline (Romane Bohringer), l'épouse frustrée qui va découvrir le vrai corps-à-corps sur le ring, Agathe (Marie-Sohna Condé), la femme de ménage malienne qui dépoussière le catch féminin, et Selma (Naidra Ayadi) la Marocaine qui n'en peut plus d'être enceinte. À noter : les quatre actrices ont été primées au festival des créations télévisuelles de Luchon. 

"Envoyé spécial' propose un autre regard sur les abattoirs

Les âmes sensibles à la cause animale zapperont probablement sur France 2 pour visionner le dernier numéro d'Envoyé spécial, à 21 heures. Le magazine propose un reportage passionnant et honnête parce qu'il traite de la souffrance animale et des conditions d'abattage, mais aussi des conditions de travail et du stress de ceux qui travaillent dans cette filière et qui, pour la plupart, s'ignoraient tortionnaires. Depuis les caméras cachées certes nécessaires, ils sont montrés du doigt, suivis par des psychologues... 

Certains basculent même de l'autre côté, comme cet employé qui a fourni à la ligue L214 des images de "boucherie", notamment de veaux jetés de côté une fois la vache éventrée. Cela se passait à Limoges. Le patron de cet abattoir témoigne courageusement, et l'équipe montre au patron d'un autre abattoir dit exemplaire, équipé de caméras cachées, à Houdan, les images d'un employé frappant de façon compulsive un cochon ne voulant pas avancer. En France, 50.000 ouvriers abattent 3 millions d'animaux par jour. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
France Télévisions Séries Arte
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants