1 min de lecture People

Pete Frates, qui avait popularisé le "Ice Bucket Challenge", est décédé

Le créateur du "'Ice Bucket Challenge", ce défi consistant à se verser un sceau d'eau glacé sur la tête pour attirer l'attention du public sur la maladie de Charcot, est mort des suites de cette maladie dégénérative, a annoncé sa famille.

Pete Frates, créateur du célèbre "Ice Bucket Challenge", est mort
Pete Frates, créateur du célèbre "Ice Bucket Challenge", est mort Crédit : Michael loccisano / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
benoit
Benoît Collet et AFP

En 2014, l'"Ice Bucket Challenge" fait le tour du monde et des réseaux sociaux. Oprah Winfrey, Bill Gates, Mark Zuckerberg... Toutes les plus grandes stars se filment en train de se verser un sceau d'eau glacée sur la tête. À l'origine de cet étrange défi, "Pete" Frates, un ancien joueur de base-ball de haut niveau, qui souhaitait alerter sur la maladie de Charcot, dont il était atteint.

Cette même maladie l'a emporté lundi 9 décembre. L'Américain avait 34 ans. Diagnostiqué en 2012, Peter Frates souffrait d'une paralysie progressive des muscles.Très tôt il décide d'alerter l'opinion sur cette maladie dégénérative. Quel lien avec l'"Ice Bucket Challenge" ? En se versant de l'eau glacée sur la tête, les participants étaient censés ressentir l'effet de l'atrophie musculaire, typique de la maladie de Charcot.

Le succès du défi sur les réseaux sociaux aurait permis de récolter 115 millions de dollars de dons pour la recherche médicale, a estimé l'ALS association, une organisation américaine qui s'occupe de lever des fonds au profit des personnes atteintes de la maladie de Charcot. "Peter était une inspiration pour tellement de monde autour du globe", communique sa famille sur son site officiel.

À l'image du politicien Mitt Romney, de nombreuses personnalités américaines ont exprimé leurs condoléances publiquement. Peter Frates sera enterré à Boston le 13 décembre. Il n'existe pas, à ce jour, de traitement curatif de la maladie, qui provoque, en moyenne, le décès dans les 3 à 5 ans après le diagnostic. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
People Réseaux sociaux Maladies
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants