1 min de lecture Médias

"On n'est pas couché" : Christine Angot s'explique après ses propos sur l'esclavage

En comparant la Shoah à la condition des esclaves, Christine Angot a déclenché une vive polémique. Elle "regrette" de ne pas avoir "trouvé le mots".

Christine Angot, sur le plateau d'ONPC le 8 juin 2019
Christine Angot, sur le plateau d'ONPC le 8 juin 2019 Crédit : Capture d'écran / France 2
Claire Gaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

La polémique ne s'éteint pas. Une semaine après les propos de Christine Angot sur l’esclavage, Laurent Ruquier a décidé d'inviter Dominique Sopo, président de l'association SOS Racisme, Serge Romana, président-fondateur de la Fondation Esclavage et Réconciliation ainsi que Frédéric Régent, président du Comité National pour la Mémoire et l'Histoire de l'Esclavage, sur le plateau de l'émission On n'est pas couché

À cette occasion, l'écrivaine et chroniqueuse est revenue sur la polémique. "Je n'ai pas su trouver les mots, je le regrette", a-t-elle déclaré en lisant une lettre, déjà publiée cette semaine. "Je regrette de ne pas avoir réussi à me faire comprendre et d'avoir blessé par mes propos. Mon intention était à l'opposé".

Et Christine Angot ne s'est pas arrêtée là : "J'ai voulu rapprocher les deux crimes contre l’humanité que ce sont l'esclavage et la Shoah tout en prenant soin de spécifier la différence fondamentale de méthode dans la déshumanisation (...) L'expression en 'bonne santé' était évidemment absurde. Je suis bien consciente que de nombreux esclavages ont été estropiés, tués et que les propriétaires exerçaient sur eux un droit de vie et de mort". 

Lors de l'émission diffusée le 1er juin dernier, Christine Angot s'était risquée à une comparaison entre deux catastrophes historiques pour montrer les singularités de ces deux phénomènes. "Le but avec les Juifs, pendant la guerre, c'était de les exterminer, de les tuer. Ça introduit une différence fondamentale avec l'esclavage des Noirs (...) L'idée, c'était qu'ils soient en pleine forme pour les vendre et qu'ils soient commercialisables. Donc, non, ce n'est pas vrai que les traumatismes sont les mêmes, c'est pas vrai que les souffrances infligées aux peuples sont les mêmes", avait-elle déclaré. 

À lire aussi
Le Disney Store à New York médias
Disney+ : le service de streaming commencera son déploiement en novembre

Serge Romana, qui dénonce notamment une forme de "mépris par rapport à l'Outre-mer", a estimé qu'il était impossible de "hiérarchiser les crimes contre l'humanité". "La spécificité du crime de l'esclavage, c'est que cela a fondé des sociétés", a-t-il déclaré sur le plateau de France 2. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médias France Télévisions Télévision
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797803248
"On n'est pas couché" : Christine Angot s'explique après ses propos sur l'esclavage
"On n'est pas couché" : Christine Angot s'explique après ses propos sur l'esclavage
En comparant la Shoah à la condition des esclaves, Christine Angot a déclenché une vive polémique. Elle "regrette" de ne pas avoir "trouvé le mots".
https://www.rtl.fr/culture/medias-people/on-n-est-pas-couche-christine-angot-s-explique-apres-ses-propos-sur-l-esclavage-7797803248
2019-06-09 01:39:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/A1xTtwWpPbd0UKCUKNr7kg/330v220-2/online/image/2019/0609/7797803371_angot.PNG