1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Meghan Markle menacée : les révélations d'un policier sur les attaques "ignobles" qu'elle a reçues
2 min de lecture

Meghan Markle menacée : les révélations d'un policier sur les attaques "ignobles" qu'elle a reçues

C'était l'une des raisons invoquées par le prince Harry pour justifier son départ pour les États-Unis. Un ancien responsable de la police britannique confirme que Meghan Markle a bien été victime de menaces, dont la virulence a mené à quelques arrestations.

Meghan Markle à New-York, en 2021
Meghan Markle à New-York, en 2021
Crédit : John Lamparski / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Meghan Markle menacée : les révélations d'un policier sur les attaques "ignobles" qu'elle a reçues
00:01:25
Marie Billon & Joanna Wadel

Leur exil avait fait couler de l'encre. Celui du prince Harry et de son épouse Meghan Markle, qui début 2020 avaient décidé de se mettre en retrait de la couronne britannique et de quitter le Royaume-Uni pour la Californie. Une prise de distances qui apparaît aujourd'hui sous un nouveau jour, après les révélations d'un ancien policier

Ce mardi 29 novembre, sur la chaîne britannique Channel 4, ce dernier a évoqué des menaces de mort bien réelles à l'encontre de la duchesse de Sussex. Le prince Harry avait maintes fois fait part des craintes qu'il entretenait pour la sécurité de son épouse, surtout lorsque le couple se trouvait encore sur le sol britannique. Le frère cadet du prince William avait même intenté un procès au gouvernement, qui ne lui permettait pas de payer des officiers de police pour assurer sa protection et celle de sa femme, notamment lors des cérémonies du Jubilé de Platine l'été dernier.

Et pourtant, les menaces contre Meghan Markle étaient bien prises au sérieux par les autorités. Comme l'a confirmé l'ex-haut responsable de la police britannique, Neil Basu, sur Channel 4 : "Elles étaient ignobles et très réelles [les menaces, NDLR]. Nous avions des équipes qui enquêtaient, des gens qui ont été poursuivis pour ces menaces", explique-t-il. Et d'ajouter, à propos du contenu de ces attaques : "Si vous aviez vu les choses qui étaient écrites". 

Ces menaces étaient surtout proférées en ligne, précise le policier. Le prince Harry avait déjà dénoncer ces attaques, comme s'apparentant à du racisme et du sexisme. Neil Basu, lui, évoque en termes généraux "l'activisme des groupes d'extrême droite". Le couple Sussex avait déjà dénoncé le racisme dont Meghan Markle aurait été victime de la part des Britanniques, et la manière dont elle était traitée dans la presse et sur les réseaux sociaux. C'était l'une des raisons invoquées par le couple pour quitter l'Angleterre et partir s'installer aux États-Unis. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire