1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Les compétitions européennes sur SFR Sport, un coup dur pour Canal+ et BeIn Sports
1 min de lecture

Les compétitions européennes sur SFR Sport, un coup dur pour Canal+ et BeIn Sports

INVITÉ RTL – Étienne Moatti, spécialiste de l’économie et du football, revient sur cette révolution de la diffusion sportive et sur son impact sur les chaines concurrentes.

Luis Suarez et Gianluigi Buffon lors de la finale de l'édition 2014-2015 de la Ligue des champions
Luis Suarez et Gianluigi Buffon lors de la finale de l'édition 2014-2015 de la Ligue des champions
Crédit : Michael Probst/AP/SIPA
Les compétitions européennes sur SFR Sport, un coup dur pour Canal+ et BeIn Sports
04:42
La Ligue des champion et l'Europa League sur SFR Sport, un coup dur pour Canal+ et BeIn Sports
04:44
Vincent Parizot & Christelle Rebière

Coup de tonnerre dans le monde de la télévision et du football. La chaîne payante SFR Sport, lancée l’an dernier par SFR, propriété du groupe Altice, va diffuser les Ligue des champions et l'Europa League en France de 2018 à 2021. C’est évidemment un coup dur pour Canal+ et BeIn Sports, les actuels diffuseurs de ces compétitions. Étienne Moatti, spécialiste de l’économie et du football, journaliste à L'Équipe, décrypte au micro de RTL les enjeux de cette acquisition.

Il évoque le montant mis sur la table par Patrick Drahi, président-fondateur d’Altice, estimé à 350 millions d’euros par an : "315 millions d’euros pour la Ligue des champions, la principale compétition, la plus prestigieuse, et 35 millions d’euros pour l'Europa League. Ce sont des sommes considérables, parce que ce sont des enjeux considérables."

Le spécialiste ne cache pas les difficultés que cette acquisition de SFR Sport risque d’occasionner à BeIn Sports et Canal+. À commencer par cette dernière, qui est "le diffuseur historique du football en France" : "Plus de Ligue des Champions, pas d'Europa League, aucun grand championnat étranger (…) donc finalement très peu de choses pour un prix d’abonnement qui est extrêmement élevé. Ils ont déjà commencé à perdre beaucoup d’abonnés, et cette hémorragie va sans doute continuer."

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/