1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Laura Georges : "Le football m'a permis de m'ouvrir"
1 min de lecture

Laura Georges : "Le football m'a permis de m'ouvrir"

REPLAY - Rencontre avec la joueuse de l'équipe de France féminine, Laura Georges, raconte ses débuts dans le parc du château de Versailles, et confie qu'elle n'a toutefois "jamais rêvé d'être footballeuse."

Laura Georges est décidée à faire un grand Mondial avec les Bleues
Laura Georges est décidée à faire un grand Mondial avec les Bleues
Crédit : JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Laura Georges : "Le football m'a permis de m'ouvrir"
05:57
Cyprien Cini

Laura Georges est un pilier de l'équipe de France de football féminin qui a été battue en quarts de finale de la Coupe du monde en juin dernier au Canada. Surnommée parfois Liliane en hommage à Lilian Thuram, un "ami", et elle ne se dit "pas agacée" par la comparaison avec les hommes. Elle a eu la chance de grandir dans le parc du château de Versailles, grâce à son père qui y était employé, et où il y avait "plein de pelouses pour jouer au football".

"Je n'ai jamais rêvé d'être footballeuse, confie-t-elle toutefois. Ça me permettait juste d'avoir une activité à côté de l'école. Pour moi c'était le sport le plus facile à pratiquer. J'allais au parc des Princes voir des matches avec mon père, que j'allais lui-même voir jouer avec son équipe d'entreprise."

Chez les filles ça discute, ça parle dans le dos. On sait que les filles ne sont pas tendres entre elles

Laura Georges

"J'étais très timide et le football m'a permis de m'ouvrir, explique-t-elle. Grâce au foot j'ai aussi pu étudier à l'étranger, aux USA. J'y ai rencontré George Mumford, un préparateur mental de Michael Jordan quand il jouait à Chicago. Il me parlait des conseils qu'ils lui donnait et c'était très enrichissant."

"Dans le football féminin on peut arriver à des moments compliqués, poursuit-elle. On sait que les filles ne sont pas tendres entre elles. Chez les garçons si ça doit se taper dessus ça se tape dessus, et après c'est fini. Chez les filles ça discute, ça parle dans le dos...".
Avec un regard décalé et impertinent, Cyprien Cini va à la rencontre des personnalités de l'année.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/