2 min de lecture Musique

Jamaïque : mort du chanteur du groupe Toots & the Maytals

Frederick Nathaniel Hibbert, appelé "Toots", est décédé, vendredi 11 septembre, à l’âge de 77 ans. Chanteur du groupe Toots & the Maytals, il était l'inventeur du terme "reggae" qui donnera son nom au genre musical.

Frederick "Toots" Hibbert au festival de Coachella le 16 avril 2017
Frederick "Toots" Hibbert au festival de Coachella le 16 avril 2017 Crédit : KEVIN WINTER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP
Éléonore Merlin
et AFP

Il avait été le premier à utiliser le terme "reggae", qui représentera par la suite le célèbre style musical venu de la Jamaïque. Le musicien Frederick Nathaniel Hibbert, appelé "Toots", est décédé, vendredi 11 septembre à Kingston, à l’âge de 77 ans. 

Sa famille rapporte que le chanteur du groupe Toots & the Maytals avait été plongé dans un coma artificiel. La semaine passée, il avait été admis en soins intensifs pour des troubles respiratoires : au moment de sa mort, il attendait les résultats de tests de dépistage au coronavirus, rapporte franceinfo.

Toots était considéré comme le plus grand chanteur de reggae vivant. Né en 1942 à May Pen, en Jamaïque, ce "multi-instrumentaliste, songwritter et showman" avait formé en 1962 The Maytals. Le groupe perce rapidement et signe chez le célèbre label Studio One et gagnent en popularité.

Le créateur du terme "reggae"

Le reggae des Maytals relève du rocksteady, "une musique au rythme plus lent et donnant plus de place au chant et aux claviers", explique-t-on dans les colonnes du Monde. En 1968, le groupe sort le titre Do the Reggay, chanson qui donnera son nom au genre musical.

À lire aussi
Eric Jean-Jean musique
"Je danse le Mia" : pourquoi IAM a eu tant de mal avec son plus grand tube ?

"Quand une fille n’était pas très jolie ou qu’elle n’était pas très bien habillée, on avait l’habitude de dire qu’elle était 'streggay'. Un jour, je jouais et je ne sais pas pourquoi mais j’ai commencé à chanter : ‘Do the reggay, do the reggay' – c’est sorti comme ça", expliquait-il au Daily Star en 2012. "J’aurais peut-être pu l’appeler 'streggay' si j’avais réfléchi plus longtemps. Ce serait quelque chose, si tout le monde dansait sur de la musique 'streggayé'", ironisait-il. 

Parmi ses tubes, on retrouve les titres à succès Pressure Drop et Funky Kingston, repris dans les années 1970 par The Specials et The Clash.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Musique Culture Décès
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants