1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Jacques Séguéla : "Lionel Jospin était trop intègre pour être président"

Jacques Séguéla : "Lionel Jospin était trop intègre pour être président"

REPLAY - Rencontre avec le publicitaire Jacques Séguéla, qui revient notamment sur les campagnes de communication politique qu'il a menées et sur la rencontre de Nicolas Sarkozy et Carla Bruni.

Jacques Séguéla au Palais de l'Élysée en 2011
Jacques Séguéla au Palais de l'Élysée en 2011
Jacques Séguéla : "Lionel Jospin était trop intègre pour être président"
06:13
245300_CINI
Cyprien Cini
Animateur

Connu pour ses slogans chocs et ses dérapages maladroits, le publicitaire Jacques Séguéla a plus de 1.500 campagnes publicitaires à son actif, dont de nombreuses campagnes présidentielles. Il a notamment délivré "La force tranquille" pour François Mitterrand. "Il m'avait dit : Séguéla, vous m'avez trouvé", se souvient-il. Jacques Séguéla raconte en revanche les difficultés qu'il a eu pour convaincre les autres membres du Parti socialiste. François Mitterrand l'avait laissé présenter le projet tout seul rue de Solférino alors que les affiches étaient déjà imprimées.

"Il y avait 20 voix contre, j'étais médusé, se rappelle-t-il. Puis arrive François Mitterrand qui dit : 'Nous sommes en démocratie, je vais voter aussi, et comme nous sommes en démocratie, c'est moi qui ai la majorité parce que c'est ma campagne et pas la vôtre'."

Je n'ai pas réussi à rendre Lionel Jospin sexy, en fait il était trop intègre pour être Président

Jacques Séguéla

Dans les campagnes politiques que Jacques Séguéla a mené, seule celle avec Lionel Jospin a été perdue en 2002. "J'ai arrêté après cela car quand il a perdu je n'ai pas dormi pendant trois mois, j'ai perdu plusieurs kilos, raconte-t-il. Je n'ai pas réussi lui faire fondre l'armure, le secouer... Je n'ai pas réussi à le rendre sexy, en fait il était trop intègre pour être Président".

Pour la présidentielle de 2007, Jacques Séguéla soutenait dans un premier temps Ségolène Royal avant de basculer dans le camp Sarkozy. "J'ai cru au mirage de Ségolène car elle avait tout compris de la modernité, de la communication, explique-t-il. J'ai trouvé que la campagne était de plus en plus nulle, qu'il n'y avait pas de fond, pas de projet et qu'elle n'était pas prête, elle l'est devenue depuis. Je connaissais très bien Nicolas Sarkozy qui me téléphonait sans cesse, et m'a convaincu que ce n'était pas celle qu'il fallait."

Carla Bruni m'a appelé pour me dire : 'Ton copain (Nicolas Sarkozy), il sait séduire les femmes'

Jacques Séguéla

Jacques Séguéla raconte également le dîner cocasse qu'il a organisé qui a permis à Nicolas Sarkozy et Carla bruni de se rencontrer pour la première fois.

"Ils sont arrivés et je leur ai dit : 'écoutez, on va faire un match, pour se marrer, vous avez quinze minutes chacun pour vous séduire', décrit-il. Elle a commencé puis il a enchaîné. Et c'est devenu vrai. Ils se sont racontés, devant nous, leur vie : 'on fera des enfants, ceci, cela'. À 2h15 du matin, elle m'appelle pour me dire : 'Ton copain, il sait séduire les femmes, mais c'est un salaud je lui ai donné mon téléphone et il ne m'a pas appelé'. Pourtant, ça ne faisait que quinze minutes qu'ils s'étaient quittés. Le soir suivant ils se sont revus et ne sont plus jamais quittés."

Cyprien Cini et le publicitaire Jacques Séguéla
Cyprien Cini et le publicitaire Jacques Séguéla
Crédit : Cyprien Cini

Avec un regard décalé et impertinent, Cyprien Cini va à la rencontre des personnalités de l'année.

La rédaction vous recommande
Sur les thématiques :

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/