3 min de lecture The Voice

Isabelle Morini-Bosc : "Vincent dans 'The Voice', quel garçon bien timbré"

ÉDITO - La journaliste revient sur la première soirée de la saison 6, qui ne l'a pas déçue.

Vincent Vinel, le candidat malvoyant qui a séduit le public et les jurés
Vincent Vinel, le candidat malvoyant qui a séduit le public et les jurés Crédit : capture d'écran
Isabelle Morini-Bosc
Isabelle Morini-Bosc Journaliste RTL

Qu'on se le dise, j'ai trouvé ma voie. Ou plutôt ma ma voix. Oui, grâce aux nouveaux talents de The Voice, j'ai trouvé des raisons de me passionner pour la sixième saison de ce télé-crochet commencé samedi 18 janvier sur TF1. Cette émission, je l'aime en fait depuis sa création le 25 février 2012... Le show avait immédiatement plu, avec ses fauteuils, ses "batailles" (inutile de dire "battles"), ses champions. Le mien s'appelait Jhony Maalouf, un brillant scientifique ayant vocalement les moyens de nous faire chanter. 

J'aimerais d'ailleurs savoir ce qu'est devenu ce chercheur cherchant également sa voie en poussant magnifiquement la sienne, de voix. J'avoue au passage avoir toujours aimé les candidats un peu trop pudiques pour exploser et s'exposer complètement. J'ai ainsi adoré Lilian Renaud et sa façon têtue de vouloir être lui. Ou encore les formidables Fréro Delavega, même s'ils ont une façon beaucoup plus tendance d'être en dehors du système. 

La saison des nouveautés

On pourrait encore en citer pleins d'autres, de Louane à Slimane, qui prouvent que l'émission a existé, existe, existera. En témoigne l'installation d'une salle interactive The Voice au Musée Grévin. On n'est peut-être plus aussi retourné qu'avant par ce programme, et surtout plus aussi retourné que les fauteuils, puisque le principe de sélectionner des talents à l'aveugle est désormais connu... Mais on ne décroche pas, vu justement le nombre de doubles-croches qu'il y a par soirée ! 

La sixième saison de 'The Voice' renoue avec les effets de surprise

Isabelle-Morini-Bosc
Partager la citation

Cette sixième saison renoue d'ailleurs avec les effets de surprise : on note ainsi une nouveauté contestée par Florent Pagny, qui la juge contestable. Contrairement à ses collègues Mika et Zazie, il déteste en effet la règle qui veut que si aucun coach ne "buzze" sur l'artiste en herbe auditionné, le malheureux retourne ensuite en coulisses sans aucun contact avec les maîtres-chanteurs Mika, Zazie, Pagny ou Matt Pokora, dont les sièges restent alors obstinément tournés. C'est donc vraiment échec et mat, heu, échec et Matt ! 

À lire aussi
Marc Lavoine est membre du jury de "The Voice" saison 9 Eric Dussart
Quand aura lieu la finale de "The Voice" saison 9 ? Marc Lavoine répond !

Autre innovation à venir, le vol de talents par et pour chaque coach. On aura le temps d'en reparler vu qu'il est actuellement plus urgent de se concentrer sur les participants. Certains ont été démarchés par la production. Est-ce gênant ? Ben non, les membres de l'équipe ayant eux aussi des yeux pour débusquer les vedettes de demain dans les gares, les rues, le métro ou les bars. 

Vincent et Lisandro, les deux premiers coups de cœur

J'avoue que si le premier candidat au regard bleu-fond-de-piscine et aux bouclettes blondes m'a moins ravie qu'il n'a séduit le jury, je me suis en revanche enthousiasmée pour Vincent, 20 ans et des octaves à la pelle le dispensant de tout râteau. Sans aucune fausse compassion pour sa particularité (il est malvoyant), j'ai aimé son humour et son humeur décapants, son naturel et son timbre désarmants. Oui, quel garçon bien timbré. J'ai simplement fugacement regretté qu'il ne choisisse pas Florent Pagny (il le retrouvera à mon avis plus tard), à qui il a préféré le beau britannico-libanais Mika, mais on peut comprendre vu qu'il est fort, Mika ! 

Autre chouchou du programme : Lisandro, 16 ans, immédiatement identifié par Matt Pokora qui a reconnu en lui le protégé de Jenifer dans The Voice Kids. Il rêvait alors d'avoir à juger un jour des talents comme ce jeune prodige : c'est chose faite. On attend avec impatience la suite en demandant simplement aux coaches de ne pas en faire trop. Leurs fortes personnalités suffisent. Inutile d'en rajouter. Avec un "bravo spécial" pour Florent Pagny, impeccable en "vieux sage" qui n'est sûrement pas...sur une voix de garage !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
The Voice Télévision TF1
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants