1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Isabelle Morini-Bosc : "'Masterchef', savoureux mais pas assez piquant"
2 min de lecture

Isabelle Morini-Bosc : "'Masterchef', savoureux mais pas assez piquant"

ÉDITO - L'émission culinaire de "TF1" a subi un revers de la part des téléspectateurs qui ont jugé le programme pas assez saignant. À moins que les plats proposés n'aient pas séduits les téléspectateurs.

Le premier épisode de "Masterchef" a terminé troisième des audiences de la soirée
Le premier épisode de "Masterchef" a terminé troisième des audiences de la soirée
Crédit : TF1
Isabelle Morini-Bosc

"Tuile : élément de construction utilisé dans le bâtiment comme pièce de couverture. Par extension, tuile aux amandes : gâteau sec en forme de tuile". Des tuiles aux amandes, on apprend justement à les faire dans de nombreux programmes télé, par exemple dans Masterchef. Or justement, c'est précisément la tuile pour TF1, sans faire de mauvais jeux de mots ni de mauvais esprit pour un groupe qui s'y connait dans le bâtiment.

Oui, c'est la tuile avec la mauvaise audience de la chaîne pour la première de ce Masterchef saison 5. 2.686.000 téléspectateurs et 13,6% du public, c'est évidemment insuffisant. Pourquoi un tel échec ? Parce que c'était (si on ose dire) mauvais ? Que non ! Tout au plus pouvait-on juger l'ensemble savoureux mais pas assez "piquant". Simplement, il ne faut jamais sous-estimer notre tartuferie de téléspectateurs : nous avons beau affirmer détester ce que nous appelons les jeux du cirque, nous désertons aux premiers signes de vraie bienveillance pourtant pas cucul.

Une saison qui manque de sel ?

Les maîtres queux et la présentatrice étaient ainsi dans l'accompagnement, l'apprentissage par la compréhension... ce que nous disions vouloir ! Résultat: ils ont été jugés trop peu "tranchants" par des fidèles qui, eux, ont tranché : ils sont partis ! Pour eux, l'ensemble manquait de sel. Ils ont beau affirmer le contraire, ils aiment majoritairement qu'il en aille de ces émissions comme de certaines viandes, qu'elles soient saignantes ! 

Mais le problème est peut-être double. Avez-vous noté les dates de diffusion des précédentes saisons ? Elles avaient toutes commencé après la mi-août, le 20 septembre pour la saison 4, or l'envie de plats roboratifs croit quand le jour décroit. Ce Masterchef 5 a commencé un soir de grosse chaleur, et le public est rentré tard chez lui avec des envies de fraîcheur, histoire d'être dans son assiette. Or rappelons-le : quand on pense au soleil et à l'écran total on pense peu à l'écran de télé. Et même si on ne veut pas prendre le melon, on en veut dans son assiette.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/