1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Interview de Lady Diana en 1995 : le journaliste Martin Bashir "profondément désolé"
1 min de lecture

Interview de Lady Diana en 1995 : le journaliste Martin Bashir "profondément désolé"

VU DANS LA PRESSE - Martin Bashir a reconnu qu'il avait utilisé des méthones malhonnêtes pour interviewer Diana Spencer pour la "BBC".

Le journaliste Martin Bashir le 14 mai 2021 à Beverly Hills
Le journaliste Martin Bashir le 14 mai 2021 à Beverly Hills
Crédit : FREDERICK M. BROWN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Capucine Trollion
Capucine Trollion

C'est une longue enquête conclue plus de 20 ans après la diffusion de l'interview la plus connue de Lady Di. En 1995, elle est interrogée par le journaliste Martin Bashir pour la BBC. Le 20 mai dernier, l'enquête de John Dyson, prouve qu'il y a bien eu "tromperie".

Lady Di y révèle qu'il y avait "trois personnes" dans son mariage - en référence à la relation que Charles entretenait avec Camilla Parker Bowles - et reconnaît avoir elle-même une liaison. Sauf que cette interview a été préparée de manière malhonnête : le journaliste avait trafiqué des relevés de comptes qui prouvaient que les services de sécurité payaient deux personnes à la Cour pour espionner Lady Di.

"Je n'ai jamais voulu faire de mal à Diana et je ne pense pas que nous l'avons fait. Nous avons réalisé l'interview dans les termes qu'elle souhaitait, de l'alerte au palais, à la date de diffusion de l'émission et de son contenu. Ma famille et moi nous l'aimons", explique-t-il dans les colonnes du Sunday Times, le 22 mai dernier. Le journaliste ajoute à l'intention des princes Harry et William, qu'il est "profondément désolé". 

Le journaliste se défend aussi d'avoir joué un rôle dans la mort de Diana Spencer, survenue en 1997, soit deux ans après l'interview. "Je ne pense pas que je peux être tenu pour responsable des choses qui lui sont arrivées ensuite dans sa vie (...) Je peux comprendre les arguments de Charles Spencer (le frère de Diana, ndlr) mais me faire peser la tragédie, les relations difficiles avec la famille royale sur mes épaules, me semble un peu déraisonnable."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/