1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Famille royale : le prince Harry se confie sur sa thérapie, la drogue et l'alcool
2 min de lecture

Famille royale : le prince Harry se confie sur sa thérapie, la drogue et l'alcool

VU DANS LA PRESSE - Dans son documentaire "The Me You Can’t See”, le prince Harry se confie comme rarement devant la caméra pour évoquer la mort de sa mère.

Le prince Harry dans le trailer de son documentaire "“The Me You Can’t See”
Le prince Harry dans le trailer de son documentaire "“The Me You Can’t See”
Crédit : Capture d'écran YouTube
Capucine Trollion
Capucine Trollion

Avec sa série documentaire The Me You Can't See, qu'il produit avec Oprah Winfrey, le prince Harry se confie comme rarement sur les périodes sombres de sa vie. Diffusée sur AppleTV+, cette série interviewe des personnalités qui parlent de santé mentale et des épreuves de leur vie.

Dans le premier épisode, diffusé ce vendredi 21 mai, Lady Gaga a ainsi révélé être tombée enceinte après avoir été violée à 19 ans par un producteur. Le prince Harry de son côté est revenu sur la période où il buvait et consommait beaucoup de drogues pour palier l'absence de sa mère Lady Di, décédée en 1997. "J'étais prêt à boire, j'étais prêt à prendre des drogues, j'étais prêt à essayer toutes sortes de choses pour ne plus ressentir ce que j'avais", explique le prince Harry, comme le rapporte le média américain PageSix. Il entame ensuite une cure de désintoxication, sans grand succès.

Plus encore, le prince Harry avoue que sa vie a été "un véritable cauchemar" de ses 28 à 32 ans et qu'il avait des crises d'angoisse dès qu'il voyait une caméra ou lorsqu'il devait monter dans une voiture : "Je sentais que ma température corporelle était deux ou trois degrés supérieurs à celle des autres gens dans la pièce. J'étais convaincu que mon visage était rouge écarlate et que tout le monde devinait comment je me sentais, mais en réalité personne ne savait pourquoi".

C'est en rencontrant Meghan Markle que le prince Harry se décide à consulter des professionnels pour l'aider. "Je savais que si je n’entamais pas une thérapie pour aller mieux, j’allais perdre cette femme avec qui je me voyais passer le reste de ma vie", précise-t-il. Dans un autre moment de l'entretien, il explique que sa famille est restée "indifférente" à sa souffrance et lui a demandé "de jouer le jeu". "Je tiens énormément de ma mère. Je me sens en dehors du système, mais j'y suis coincé. Le seul moyen de m'en sortir est de dire la vérité", avoue-t-il encore.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/