1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. DIAPORAMA - Les plus belles images du mariage de la princesse Ayako du Japon
2 min de lecture

DIAPORAMA - Les plus belles images du mariage de la princesse Ayako du Japon

La princesse Ayako est à des années-lumière des médiatiques Kate Middleton ou Meghan Markle et de leurs époux William et Harry en terme de notoriété, pourtant son mariage était tout aussi somptueux.

Le marié était habillé à l'occidentale et la princesse a revêtu différents kimonos colorés
Le marié était habillé à l'occidentale et la princesse a revêtu différents kimonos colorés
Crédit : Sipa
Le marié était habillé à l'occidentale et la princesse a revêtu différents kimonos colorés
L'union a été célébrée dans le sanctuaire Meiji
Kei et Ayako arrivant au sanctuaire Meiji à Tokyo
Les amis et la famille des mariés accueillent dans le sanctuaire les futurs mariés.
Détails de la tenue de la princesse Ayako
Le couple suit un prêtre shinto
La mariée portait différents kimonos lors de la cérémonie
La princesse Ayako évoluant dans le sanctuaire Meiji
Kei Moriya et la princesse Ayako lors de l'annonce de leurs fiançailles
Une conférence de presse de fiançailles qui a réuni toute la presse du pays
La princesse Ayako le 26 octobre 2018 lors de ses adieux à la famille impériale avant son mariage
Lors de la cérémonie, les grands-parents de la princesse ont offert leurs vœux de bonheur à Ayako
Le marié était habillé à l'occidentale et la princesse a revêtu différents kimonos colorés Crédits : Sipa
L'union a été célébrée dans le sanctuaire Meiji Crédits : Sipa
Kei et Ayako arrivant au sanctuaire Meiji à Tokyo Crédits : Sipa
Les amis et la famille des mariés accueillent dans le sanctuaire les futurs mariés. Crédits : Sipa
Détails de la tenue de la princesse Ayako Crédits : Sipa
Le couple suit un prêtre shinto Crédits : Sipa
La mariée portait différents kimonos lors de la cérémonie
La princesse Ayako évoluant dans le sanctuaire Meiji Crédits : Sipa
Kei Moriya et la princesse Ayako lors de l'annonce de leurs fiançailles Crédits : Sipa
Une conférence de presse de fiançailles qui a réuni toute la presse du pays Crédits : Sipa
La princesse Ayako le 26 octobre 2018 lors de ses adieux à la famille impériale avant son mariage Crédits : Sipa
Lors de la cérémonie, les grands-parents de la princesse ont offert leurs vœux de bonheur à Ayako Crédits : Sipa
1/1
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud

Vous n'avez sans doute jamais entendu parler d'elle et pourtant elle appartient à la plus ancienne lignée royale du monde. La princesse Ayako de Takamado vient, du haut de ses 28 ans, de se marier le 29 octobre 2018 à l'homme d'affaires Kei Moriya.

Une célébration qui n'a pas pu être suivie par les téléspectateurs du monde entier tant la famille impériale japonaise sait entretenir le mystère et la discrétion. Il ne fallait pas s'attendre aux célébrations en mondovision comme pour Kate et William, Meghan et Harry ou même Eugenie et Jack, les petits enfants d'Elizabeth II.

La famille impériale japonaise, la dynastie Yamato, a été fondée, selon la légende, le 11 février de l'an 660 avant Jésus-Christ. Les historiens sont arrivés à retracer une ascendance de plus de 1500 ans. À côté, la maison Windsor d’Angleterre est une création très récente.

C'est dans l'un des lieux les plus sacrés et visités de Tokyo, le sanctuaire shinto Meiji, que la cérémonie a eu lieu sous l’œil des caméras japonaises. Pas de robe blanche. La princesse portait plusieurs kimonos précieux et colorés et portait une perruque traditionnelle. Son époux était habillé, comme le veut une certaine tradition récente au Japon, à la mode occidentale avec une queue de pie toute britannique

Se marier et quitter la famille impériale

À lire aussi

Selon la loi de la maison impériale, la princesse a renoncé à tous ses titres et son statut royal en épousant un roturier. Les lois de succession japonaises privilégient encore les hommes sur les femmes ce qui n'est pas sans conséquence sur la longévité de la dynastie. Très récemment encore, l'absence d'héritier mâle au trône du Chrysanthème avait plongé le pays dans le doute et une idée de réforme avait éclos pour permettre aux héritières d'accéder au trône.

Les conservateurs souhaitaient conserver la primogéniture mâle, les progressistes souhaitaient une primogéniture stricte sans considération du sexe, d'autres en appelait à respecter une règles ancienne et intermédiaire qui avait permis à sept impératrices de régner dans le passé.

La naissance du prince Hisahito en 2006 avait simplifié considérablement la question en offrant un jeune héritier mâle pour succéder à l'actuel empereur Akihito, après son oncle, le prince héritier Naruhito (qui n'avait qu'une fille Aiko et qui deviendra empereur en 2019 après l'abdication de son père), et son père, le prince Akishino. 

Si la famille impériale était d'ailleurs plus médiatisée, le jeune prince Hisahito serait un redoutable concurrent pour le prince George pour le prix de la plus mignonne et photogénique tête couronnée.

La famille impériale au grand complet
La famille impériale au grand complet
Crédit : Sipa
La famille impériale au grand complet
La naissance du tant attendu héritier de la famille impériale : Hisahito en 2006
Le prince visitant le zoo de Ueno
Le prince lors de la cérémonie "Chakko-no-gi" qui célèbre le passage vers l'enfance
Le prince héritier Hisahito le 10 août 2011 dans un arbre du jardin impérial
Le 28 octobre, lors d'une cérémonie officielle
La famille impériale au grand complet Crédits : Sipa
La naissance du tant attendu héritier de la famille impériale : Hisahito en 2006 Crédits : Sipa
Le prince visitant le zoo de Ueno Crédits : Sipa
Le prince lors de la cérémonie "Chakko-no-gi" qui célèbre le passage vers l'enfance Crédits : Sipa
Le prince héritier Hisahito le 10 août 2011 dans un arbre du jardin impérial Crédits : Sipa
Le 28 octobre, lors d'une cérémonie officielle
1/1
La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/