1 min de lecture Télévision

Cyril Hanouna accusé de diffamation : que risque-t-il vraiment ?

Après avoir annoncé mardi 19 novembre sa possible mise en examen pour diffamation, Cyril Hanouna est revenu sur l'affaire dans "Touche pas à mon poste", accompagné d'un avocat qui a expliqué ce qu'il risquait vraiment.

Cyril Hanouna dans "Touche pas à mon poste"
Cyril Hanouna dans "Touche pas à mon poste" Crédit : C8
Maeliss
Maeliss Innocenti Journaliste

Cyril Hanouna a fait peur à ses fans mardi dernier en annonçant que lui et Gilles Verdez allaient être mis en examen pour diffamation, suite à une séquence remontant à 2018.


Dans la séquence en question, le chroniqueur annonce que l'émission Les Z'Amours est facturée 70.000 euros par Sony Pictures à France 2 pour un coût de production réel de 10.000 euros. La société de production a porté plainte pour diffamation, ou plus précisément pour "allégations ou imputations de faits portant atteinte à l'honneur ou à la considération" de Sony Pictures.


Trouvant cette plainte "ridicule", Cyril Hanouna a malgré tout pris le temps d'y revenir dans Touche pas à mon poste mercredi 20 novembre, accompagné d'un avocat qui a expliqué ce qu'il risquait vraiment pour les faits qui lui sont reprochés (à lui et Giles Verdez).

Une fausse information n'est pas une diffamation

Maître Roland Perez.
Partager la citation

Alors que risque l'animateur phare de C8 dans cette affaire ? Pas grand-chose, voire rien du tout selon Maître Roland Perez, avocat spécialisé dans le droit des médias. D'après lui, l'accusation pour diffamation ne tient pas et la procédure devrait aboutir à "un classement sans suite".

>
Cyril Hanouna mis en examen : Roland Perez explique pourquoi l'animateur ne peut pas être poursuivi Durée : |
À lire aussi
Vaimalama Chaves, Miss Tahiti, élue Miss France 2019 le 16 décembre 2018 Télévision
Miss France : pourquoi les 15 demi-finalistes sont choisies avant la cérémonie

"Une fausse information n'est pas une diffamation. Il faut vraiment qu'il y ait une incrimination qui mette en cause un honneur, une réputation. Et ce n'est pas le cas. À partir du moment où on ne les a pas accusés d'une incrimination pénale, on n'a pas mis en cause leur honneur, donc il n'y a pas de diffamation", a estimé Me Roland Perez.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Télévision Justice Cyril Hanouna
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants