2 min de lecture Télévision

Anne-Claire Coudray, des débuts sous pression

La journaliste a assuré vendredi la relève de Claire Chazal et a vécu des premiers journaux agités avec une audience en dents de scie et une polémique autour d'une plaisanterie sexiste.

Anne-Claire Coudray, la nouvelle présentatrice des éditions du weekend sur TF1
Anne-Claire Coudray, la nouvelle présentatrice des éditions du weekend sur TF1 Crédit : Capture TF1
Mathilde Cesbron
Mathilde Cesbron
Journaliste RTL

Anne-Claire Coudray était ce week-end la personnalité le plus scrutée du PAF. La jeune femme de 38 ans a assuré vendredi la relève de Claire Chazal et a vécu des premiers JT mouvementés entre audiences pas toujours au rendez-vous et blague sexiste. "Rendez-nous Claire Chazal", titre Télérama dans un article mi-ironique, mi-sérieux où l'hebdomadaire énumère tous les couacs d'Anne-Claire Coudray durant sa première. Bafouillage, imprécisions, erreurs de liaisons... Rien n'est épargné à la relève de Claire Chazal. Pas même les unes sexistes des médias. "Anne-Claire Coudray : sa vie de mère et le JT de TF1... Deux défis de taille !", titrait Pure People. "Anne-Claire Coudray lâche les cheveux au 20 heures", remarque un autre. "Anne-Claire Coudray : les défis d'une jeune maman".

La présentatrice, lors de son journal de vendredi, n'a pas réussi à tenir la barre des audiences face à Laurent Delahousse sur France 2. 4,9 millions de téléspectateurs ont regardé TF1 contre 5 millions de fidèles sur la chaîne du service public. Anne-Claire Coudray s'est nettement rattrapée dimanche avec 6,6 millions de personnes à la regarder débiter une blague jugée sexiste.

La journaliste s'est en effet permis une plaisanterie peu flatteuse envers ses congénères. "C’est beaucoup mieux pour les créneaux, il paraît que nous, les femmes, on n’est pas très douées", a-t-elle déclaré après un reportage sur les smartphones et montres connectés à la voiture. Les internautes sur les réseaux sociaux se sont insurgés, à tel point que la journaliste a dû se justifier lors de son passage dans C à vous sur France 5. C'était du second degré selon elle, de l'ironie. Elle l'a promis, elle ne tentera plus de faire de l'humour au JT.

Son JT, un "hommage à Vidéo Gag" ?

Dans C à vous, Anne-Claire Coudray a également dû encaisser les tirs du journaliste Patrick Cohen qui lui reprochait de privilégier des sujets magazines, parfois légers au détriment de l'actualité. "C'est un peu un hommage à Vidéo Gag, non ?", a taclé le journaliste qui n'a visiblement pas apprécié le déroulé du JT dimanche. "Un journal, c'est comme la vie. Il faut que ce soit très diversifié. Il faut aussi qu'il y ait de la légèreté", a répondu la jeune femme stoïque, ne se laissant pas intimider par ces critiques plutôt virulentes.

À lire aussi
Tessa Thomson joue Charlotte Hale dans "Westworld" Télévision
"Westworld", saison 3, épisode 3 : qui est caché dans le corps de Charlotte Hale ?

L'essentiel finalement, c'est l'avis des internautes qui ont salué la prestation de la "talentueuse" et "souriante" présentatrice durant son premier JT.

Le dernier reproche adressé à la jeune femme est de ne pas avoir rendu hommage ou salué Claire Chazal lors de sa première. Anne-Claire Coudray a préféré ne pas s'y oser par peur que son message soit mal interprété.  "Je pense que ça aurait été très mal interprété", s'est défendue Anne-Claire Coudray dans C à vous. "Par qui ? Par la direction ?", ont riposté Anne-Sophie Lapix et Patrick Cohen, pas très tendre envers la journaliste. "Par les gens qui ont l'habitude de mal interpréter les choses", a-t-elle répondu pour éviter de déclencher un nouvelle polémique.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Télévision TF1 Journal télévisé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants