1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Adélaïde de Clermont-Tonnerre : "Dans le mouvement MeToo, ce n’est pas une guerre des sexes que l’on veut"
1 min de lecture

Adélaïde de Clermont-Tonnerre : "Dans le mouvement MeToo, ce n’est pas une guerre des sexes que l’on veut"

Adélaïde de Clermont-Tonnerre était l’invitée du Journal Inattendu d'Ophélie Meunier ce samedi 26 juin 2021.

20210626_133300
20210626_133300
Adélaïde de Clermont-Tonnerre était l'invitée du Journal Inattendu
48:57
Adélaïde de Clermont-Tonnerre était l'invitée du Journal Inattendu
48:56
Pascal Choizit

Écrivaine, journaliste, patronne de Point de Vue, le magazine des têtes couronnées, Adélaïde de Clermont-Tonnerre vient de publier son 3e roman aux Editions Grasset : Les Jours heureux. Une fresque familiale enivrante avec des personnages romanesques. Après avoir été récompensée par le prix de l’Académie Française pour son précédent livre, l’écrivaine explique son rapport à l’écriture : "Le plaisir infini de l’écriture c’est de changer de peau, changer de vie".

Baigné dans le monde du 7e art, dans Les Jours heureux, Adélaïde de Clermont-Tonnerre tire un portrait édifiant du 21e siècle, sur notre vision du couple et de l’amour, la construction de soi-même, le rapport entre les hommes et les femmes et aussi ce lien parfois dangereux que l’on a créé avec nos écrans et les réseaux sociaux : "Je ne suis pas furieuse contre les réseaux sociaux, il y a des choses merveilleuses, des talents qui émergent, mais nous sommes honnêtement dans une addiction. Par moments il faut être capables de décrocher. Les réseaux sociaux nous rendent manipulables".

Adélaïde de Clermont-Tonnerre dans le studio du "Journal Inattendu".
Adélaïde de Clermont-Tonnerre dans le studio du "Journal Inattendu".
Crédit : RTL

Pour son Journal Inattendu, elle avait choisi de recevoir l’actrice et réalisatrice Andréa Bescond, et confie : "J’ai une admiration totale pour le parcours d’Andrea (…) Il y a eu du progrès depuis le mouvement MeToo grâce à ces femmes extrêmement courageuses. C’est absolument titanesque ce qu’elles ont fait". Et de préciser que dans ce combat : "Ce n’est pas une guerre des sexes que l’on veut". Le harcèlement sexuel est aussi une thématique abordée dans Les Jours heureux, à travers notamment le personnage de W, producteur ultra puissant d’Hollywood…

Et d’ailleurs, pourquoi ce titre "Les Jours heureux" ? L’écrivaine répond souriante : "J’avais envie d’offrir aux lecteurs de la luminosité, de l’espoir, dire que les jours heureux sont devant nous".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/