1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. Pourquoi y a-t-il des marées ?
2 min de lecture

Pourquoi y a-t-il des marées ?

ÉCLAIRAGE - À la plage, on observe souvent le phénomène des marées, l'eau qui se retire, et qui revient périodiquement. Mais à quoi sont-elles dues ?

Le Mont Saint-Michel lors de la grande marée le 22 février 2015
Le Mont Saint-Michel lors de la grande marée le 22 février 2015
Crédit : DAMIEN MEYER / AFP
Savez-vous pourquoi il y a des marées ?
01:49
Cyprien Cini - édité par Antoine Bchini

Le fait que l'eau se retire ou remonte est donc ce que l'on appelle la marée. Sur les plages deux fois par jour, l'eau avance, puis se retire. Et ça, c'est à cause de ce qu'on appelle la gravitation universelle. Ça a l'air compliqué comme ça, mais c'est finalement assez simple. Dans l'univers, tous les corps s'attirent. Si vous lâchez un objet, il tombe. Il est attiré par la terre.

Mais figurez vous que la terre aussi est attirée par l'objet. Alors ça se voit moins, mais c'est scientifiquement vrai. Ça se voit moins puisque l'objet est moins lourd, moins gros que la Terre. Et entre les planètes et les astres, eh bien c'est pareil. Tout proche de la Terre, nous avons la lune. Terre et Lune s'attirent.

Et quand un océan se retrouve en face de la Lune, il est attiré par elle comme un aimant. Il se déforme, l'eau se retire et comme la terre tourne sur elle même en 24 heures, l'océan n'est pas toujours en face de la Lune. En tournant, l'océan s'écarte peu à peu de la face de la Lune. L'attraction se fait de moins en moins forte et l'océan revient à sa position de départ.

Un phénomène également présent en mer

Un phénomène qui se produit toutes les six heures. On parle aussi parfois de grandes marées quand les mouvements sont beaucoup plus importants. Cela dépend en fait de la position et de la distance de la Lune par rapport à la Terre. Quand le Soleil et la Lune sont alignés, l'attraction est encore plus grande.

À lire aussi

N'allez pas croire qu'il n'y a pas de marée dans les mers comme en Méditerranée. Ça se voit moins, mais il y en a quand même. Elles sont moins perceptibles, car d'abord, l'étendue d'eau n'a rien à voir. Le bassin méditerranéen est beaucoup plus petit que l'Atlantique, par exemple. Et puis, les conditions atmosphériques, comme les vents contraires, atténuent également le phénomène de marée dans le golfe du Lion, dans le sud de la France, par exemple.

Enfin, les marées peuvent être dangereuses pour les promeneurs ou les pêcheurs à pied, car le niveau de l'eau peut s'élever très, très vite, comme un cheval au galop, dit on au Mont-Saint-Michel. Mais elles sont également totalement prévisibles. Preuve, encore une fois, que les choses ne sont pas si mal faites.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/