1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. Pourquoi y-a-t-il des bouchons sur la route ?
1 min de lecture

Pourquoi y-a-t-il des bouchons sur la route ?

Sur la route des vacances, il arrive fréquemment de tomber sur ce qu'on appelle un bouchon, mais à quoi sont-ils dus ?

Des automobilistes pris dans les bouchons (Illustration)
Des automobilistes pris dans les bouchons (Illustration)
Crédit : JEFF PACHOUD / AFP
Pourquoi y-a-t-il des embouteillages ?
01:38
Cyprien Cini - édité par Antoine Bchini

Il n'y en a pas toujours, heureusement, mais c'est vrai qu'en période de chassé croisé, on a beau le répéter tous les ans, on a beau le savoir, ça ne loupe pas. On a droit au fameux : Bison futé voit rouge.

En fait, un bouchon, c'est d'abord parce que le volume de circulation est supérieur à la capacité de la route. Il y a trop de voitures en même temps sur le même espace et donc ça freine à chaque goulot d'étranglement. Vous savez quand les routes se rejoignent, quand il y a une voie en moins... Autre possibilité les coups de frein qui, par effet de domino, font freiner tout le monde, et puis, il y a aussi les accidents, les travaux...

Mais pour en revenir à nos fameux chassés croisés des juillettistes et des aoûtiens et à nos week-ends d'août congestionnés, à ce bazar annoncé qui se vérifie tous les ans, c'est tout simplement la faute à l'organisation de notre société. On ne peut pas vraiment faire autrement puisque les dates des grandes vacances sont sensiblement les mêmes pour toutes les familles. Les locations se font généralement du samedi au samedi et la première quinzaine d'août, c'est celle où toute la société française se relâche. Certaines entreprises sont même carrément fermées à cette période.

Pas d'alternative à la voiture

Donc, tout le monde prend ses vacances en même temps et tout le monde part en même temps. Le bouchon devient donc inévitable, d'autant qu'on n'a pas vraiment d'alternative. En famille, un trajet en train coûte plus cher qu'en voiture. Et puis, avec de gros bagages, le train, c'est moins pratique. De toutes façons ce week-end là, les trains, ils sont déjà pleins.

À lire aussi

Après, avec le temps et l'habitude, ces journées de bouchons font finalement aussi un peu partie des vacances. Elles sont intégrées psychologiquement par les voyageurs. Preuve que finalement, les choses ne sont pas si mal faites, même si, pour le coup, c'est vrai que les bouchons, quand même, on s'en passerait bien.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/