1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. Lot : l'extraordinaire musée de Benoît Jouclar
2 min de lecture

Lot : l'extraordinaire musée de Benoît Jouclar

REPORTAGE - À Salviac, dans le Lot, Benoît Jouclar est propriétaire de centaines de tracteurs, de motos, de voitures anciennes et d'objets d'autrefois. Cet homme aussi passionné que passionnant a ouvert un musée dédié à ces curiosités dans sa ferme familiale.

Benoît Jouclar est propriétaire d'une collection extraordinaire
Benoît Jouclar est propriétaire d'une collection extraordinaire
Crédit : Patrick Tejero
Lot : l'extraordinaire musée de Benoît Jouclar
03:54
Lot : l'extraordinaire musée de Benoît Jouclar
03:54
Patrick Tejero - édité par Valentin Deleforterie

Benoît Jouclar a 43 ans. Avec son chapeau, son gilet noir et ses sabots de bois, l'homme est vêtu comme un paysan du début du siècle. Il conte la vie d'autrefois au travers des centaines d'antiquités disposées dans la grande propriété de sa ferme familiale.

"Mes parents étaient agriculteurs et je suis parti à la recherche du tracteur de mon grand-père que j'ai retrouvé en partie. En étant mécanicien-carrossier-réparateur, c'était assez facile pour moi de le remettre en route", explique Benoît. 

À 14 ans seulement, l'homme se prend de passion pour un patrimoine d'ordinaire peu recherché : "J'ai vu en partant dans la campagne qu'il errait beaucoup de tracteurs, de matériel agricole ainsi que des voitures. Je me suis dit que c'était un patrimoine qu'il fallait qu'on sauvegarde. J'ai dit à mes parents que j'allais monter un musée".

Une Citroën de 1919 dans le musée

Benoît a donc commencé très tôt a récupérer tout ce qui traînait. Chez lui, le moindre bout de ferraille revit. C'est par exemple le cas d'une Citroën centenaire, la première de la marque, qui trône au milieu de la propriété. Malgré la rouille qui couvre le véhicule, le mécanicien réussit à la remettre en route devant des visiteurs médusés. 

Quelques-unes des voitures de Benoît
Quelques-unes des voitures de Benoît
Crédit : Patrick Tejero
À lire aussi

Comme cette voiture, 85% du patrimoine de Benoît demeure en état de marche. "Tout a été sauvé de la ferraille", assure-t-il avec fierté. Son musée ne compte pas que des véhicules. Il abrite également des outils et des jouets par centaines. 

Le collectionneur est parvenu à reconstituer une salle de classe des années 1920, un bureau de poste des années 1950, et même un décor très personnel et émouvant : la fidèle reproduction de la chambre de ses grands-parents. La pierre d'évier, la cheminée, le lit de coin ... Tout y est. 

"Sans passé, l'homme n'aurait pas d'avenir"

À l'envie, Benoît aime faire revivre ses objets au travers de nombreuses anecdotes qu'il raconte avec passion. "Je vois les yeux des visiteurs et des anciens qui pétillent. Il y en a qui pleurent. Je dis souvent dans ma visite guidée que sans passé, l'homme n'aurait pas d'avenir", conclut-il avec enthousiasme. 

Benoît n'est pas seulement passionné, il est également passionnant
Benoît n'est pas seulement passionné, il est également passionnant
Crédit : Patrick Tejero

La visite guidée du musée est ouverte tous les jours. La rédaction vous conseille de faire la visite d'abord avec Benoît, puis de vous promener dans le dédale où l'on traverse les siècles sans voir les heures passer.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/