1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. Insolite : l'histoire belge du radar-poubelle
1 min de lecture

Insolite : l'histoire belge du radar-poubelle

REPLAY - En Belgique, près de la frontière française, les radars routiers ne se cachent pas là où on les attend

Le tableau de bord d'une voiture (illustration)
Le tableau de bord d'une voiture (illustration)
Crédit : AFP / Archives, Damien Meyer
Insolite : l'histoire belge du radar-poubelle
01:15
Jean-Alphonse Richard & La rédaction numérique de RTL

À l'entrée de la jolie commune de Comine-Warneton, en Belgique francophone, non loin de Lille, vous risquez de voir surgir un flash des profondeurs d'une poubelle en plastique, alors que vous pensiez que le ramassage des ordures n'avait pas commencé.

La municipalité de la ville en avait marre des chauffards et a fait installer au bord de la chaussée cette poubelle sur roulette qui s'allume à chaque excès de vitesse. Elle constitue un redoutable radar.

Il peut photographier et éventuellement verbaliser jusqu'à six véhicules d'un seul coup. Aucun déchet possible en matière de PV. Mais ce radar pour le moins atypique n'est pas le seul de son genre : une soixantaine de ces machines dissimulées dans des poubelles sont déjà installées en région walonne et à Bruxelles

Et malgré les apparences, ici, le flash n'a pas d'odeur et sous son couvercle en plastique, personne ne le remarque. Cette diabolique invention est australienne. Le NK7, le nom de code de cet appareil, coûte 50.000 euros. C'est bien la seule fois que de l'argent jeté dans une poubelle peut rapporter gros.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/