1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. Australie : il demande aux politiques de payer ses vacances
2 min de lecture

Australie : il demande aux politiques de payer ses vacances

Agacé de voir les responsables du pays voyager aux frais du contribuable, un père de famille a lancé un crowdfunding pour qu'ils lui rendent la pareille.

Stephen Callaghan espère notamment pouvoir emmener ses enfants voir le fameux Uluru, l'Ayers Rock.
Stephen Callaghan espère notamment pouvoir emmener ses enfants voir le fameux Uluru, l'Ayers Rock.
Crédit : TORSTEN BLACKWOOD / AFP
Paul Guyonnet
Paul Guyonnet

"Payez s'il vous plaît des vacances à mes enfants". Voici le nom du crowdfunding lancé le 7 août dernier par Stephen Callaghan, père australien de trois fillette et qui se décrit comme "issu de la classe ouvrière". La raison d'une telle entreprise : son agacement face au coût démesuré des vacances des personnalités politiques du pays, financées par le contribuable

"Chers députés, je me suis rendu compte que beaucoup d'entre vous utilisiez l'argent des impôts pour envoyer vos enfants aux quatre coins du globe, assister à des feux d'artifice et à des excursions en tout genre", écrit-il sur le site GoFundMe. L'homme appelle donc les représentants du peuple et même le Premier ministre Tony Abbott à lui offrir 5.000 dollars (environ 3.300 euros) pour qu'il puisse, lui aussi, emmener ses filles en vacances. Il précise vouloir leur montrer l'Uluru, le fameux Ayers Rock, ajoutant avec humour que si le chef du gouvernement se montre suffisamment généreux, il envisagerait bien aussi une croisière. 

"Vous avez humilié tous les politiciens"

Pourtant, c'est auprès de ses concitoyens que son message a eu le plus d'écho. En à peine 4 jours, son initiative a déjà été récompensée par plus de 6.000 dollars australiens de dons, soit à peu près 4.000 euros. "J'ai recueilli beaucoup plus que ce que j'escomptais, et ce pour une raison très simple : je n'escomptais rien du tout", écrit-il, précisant que la plupart des dons proviennent de gens ordinaires "aussi dégoûtés" que lui. 

Ce 12 août, il s'exclamait même avec gratitude, "Merde alors (sic), vous avez humilié tous les politiciens !" Car c'est bien là le plus grand regret de Stephen Collaghan : malgré de très nombreuses reprises médiatiques et une véritable engouement autour de son coup de colère, pas un homme politique n'a daigné lui répondre

À écouter aussi

S'il utilisera effectivement une partie de la somme récoltée pour payer un voyage à sa famille, il compte également en offrir une partie "substantielle" à des œuvres de charité et notamment à Stewart House, une association qui offre des vacances à des enfants dans le besoin. "Vous avez montré à mes enfants qu'il y avait des gens franchement merveilleux dans ce monde." 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/