1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. Aisne : il laisse ses poules se promener pour que les voitures ralentissent
1 min de lecture

Aisne : il laisse ses poules se promener pour que les voitures ralentissent

VU DANS LA PRESSE - Agacé par les automobilistes qui roulaient trop vite devant chez lui, un habitant de l'Aisne a mis en place un stratagème pour le moins original : laisser ses poules circuler à leur guise sur la route.

Cette technique s’apparente à un "nudge", un mécanisme incitatif encourageant les gens à changer leur comportement dans l’intérêt général, tout en leur laissant un choix.
Cette technique s’apparente à un "nudge", un mécanisme incitatif encourageant les gens à changer leur comportement dans l’intérêt général, tout en leur laissant un choix.
Crédit : Stefan Jaitner / DPA / dpa Picture-Alliance via AFP
Charline Vergne

On peut dire que cette initiative est peu banale. Un habitant de Fontaine-Uterte (Aisne) a eu une idée très originale, pour en finir avec les automobilistes qui roulaient trop vite sur la route qui borde son domicile : laisser ses poules se promener librement sur la chaussée.

On appelle cela un "nudge" : mécanisme qui incite les citoyens à changer leur comportement pour le bien commun, précise l'Aisne nouvelle, qui a rapporté cette information. Après la mise en place d'une déviation, le trafic a fortement augmenté dans l’une des rues de Fontaine-Uterte, où vit ce résident. C'est pour pousser les usagers à respecter la limitation de vitesse, fixée à 30 km/h, qu'a germé en lui cette idée un peu loufoque. 

L’économiste Richard Thaler avait reçu en 2017 un Prix Nobel pour des travaux réalisés à ce sujet, rappelle le quotidien. C'est le cas des cendriers-sondages, que l’on va trouver dans certaines villes, pour limiter la pollution. 

Comment le riverain à l'origine de cette initiative en a-t-il eu l'idée ? "J’ai une de mes poules qui s’est sauvée de chez moi, avec ses poussins. Toute la famille a grandi et je me suis rendu compte que quand ils traversent la route, les voitures ralentissent", a-t-il confié au journal local. Désormais, ses volatiles circulent donc à leur guise sur la chaussée.

À lire aussi

Ce "nudge" pousse les automobilistes à prendre la bonne décision, sans qu'ils se sentent forcés de le faire par une loi. "En mettant en place ce système, j’ai constaté qu’il fallait plutôt influencer que contraindre. C’est une méthode qui ne coûte rien et qu’on peut facilement mettre en place dans les villages, se réjouit l'homme. En plus, ça recréé du lien social, car les enfants regardent par la fenêtre".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/