5 min de lecture Littérature

Woody Allen : Hollywood, les accusations d'agression sexuelle... Il se confie sur RTL

INVITÉ RTL - Woody Allen se confie exclusivement à RTL pour la parution le 3 juin de son autobiographie "Soit dit en passant".

Micro générique Switch 245x300 Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
Laissez-vous tenter du 01 juin 2020 Crédit Image : Miguel MEDINA / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
stephane-boudsocq
Stéphane Boudsocq et Bernard Lehut

Woody Allen a choisi RTL pour sa seule interview radio-télé, à l'occasion de la parution mercredi 3 juin, de son autobiographie Soit dit en passant aux éditions Stock.

Il a été possible de le contacter par téléphone, à l'heure du breakfast pour lui, dans sa maison près de Central Park. Et d'emblée, la communication à peine établie, Woody Allen sachant que nous appelons de France pousse ce cri du cœur : "Paris me manque !" Paris, où il aurait aimé accompagner la sortie de son livre. Mais, confinement oblige, Woody Allen est donc resté à New York sévèrement touchée par la pandémie. C’est très très déplaisant ! Nous vivons une grande tragédie et on a fait avec en perdant nos repères (...)  On ne peut que prendre son mal en patience en espérant que ça ne durera plus trop longtemps".

New York et Paris sont très chers au cœur de Woody Allen, il en parle constamment dans son livre. "New York et Paris sont sans doute les deux seules villes où je peux vivre. Paris est l’autre endroit qui me séduit le plus depuis toutes ces années et je devais d’ailleurs y revenir cet été pour y tourner un autre film, mais tout a été remis en cause par ce terrible virus", poursuit le réalisateur.

Ses confessions sur son prochain film

Ce futur nouveau film, Woody Allen en fait brièvement allusion dans l'autobiographie, voici ce qu'il a souhaité nous en dire : " J’ai eu la très bonne idée d’un drame mystérieux et passionnant se déroulant à Paris et je devais combiner tout cela en tournant cet été entièrement là-bas. Ça aurait été une nouvelle opportunité pour moi et ma famille de vivre 3 ou 4 mois à Paris. C’est toujours une vraie tentation et une grande joie pour moi."

Une autobiographie délicieuse à lire

À lire aussi
L'auteur Joël de Rosnay littérature
"Les livres ont la parole" : "Petit éloge du surf" de Joël de Rosnay

Soit dit en passant pourrait se résumer comme le paraphrase le cinéaste : "Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Woody Allen sans jamais oser le demander". De son enfance entre une mère et un père juifs "aussi mal assortis qu'Hannah Arendt et Frank Sinatra" et "d'accord sur absolument rien, à part Hitler et mes bulletins scolaires" jusqu'à sa vie de famille heureuse aujourd'hui aux côtés de ses deux filles et de son épouse Soon-Yi à qui il dédie d'ailleurs son livre : "La meilleure d'entre toutes. Elle me mangeait dans la main, jusqu'au jour où j'ai vu qu'il me manquait un bras."

"Je commence au tout début, quand je suis un petit garçon, un nourrisson même, et je poursuis chronologiquement à travers l’histoire de ma vie. J’ai écrit pour mettre les choses à plat en espérant que ça amusera les gens et que ceux qui débutent dans ce métier y apprennent ce qu’il faut faire et ne pas faire !", explique Woody Allen.

C'est un régal de lecture ne serait-ce que par la forme. Woody Allen tout craché, on a vraiment l'impression de l'entendre nous raconter sa vie avec le même l'humour, l'autodérision et l'intelligence qui ont fait le succès de ses films et ce, malgré les coups du sort que lui a réservés l'existence. "Être misanthrope, ça a du bon. Les gens ne vous déçoivent jamais". Rien que pour cette formule, les 530 pages de Soit dit en passant valent la peine d'être lues !

Woody Allen met les choses aux clair

La nostalgie et l'humour baignent tout le bouquin, quand il parle de son amour de la magie par exemple, la naïveté et la combativité aussi. C'est l'occasion pour Woody Allen de mettre sa vie à plat et de mettre les choses au point à propos des accusations dont il fait l'objet depuis des années maintenant.

L'affaire traîne depuis le milieu des années 90. À l'époque, Woody Allen vit avec l'actrice Mia Farrow qui a adopté 7 enfants. Au fil du temps, le réalisateur tombe amoureux de Soon-Yi, une des filles adoptives de Mia Farrow, avec qui il entame une liaison lorsqu'elle devient une jeune femme. Mia Farrow découvre des photos Polaroids très explicites de leurs ébats et folle de rage, promet de se venger. Quelque temps plus tard, elle accuse Woody Allen d'avoir abusé sexuellement de Dylan, une des filles adoptives du couple. Deux enquêtes seront menées, qui aboutiront à l'abandon des poursuites contre le cinéaste, mais l'an dernier, les allégations ont refait surface et entrainé on le sait, la disgrâce publique et professionnelle de Woody Allen. Il consacre à l’affaire une bonne centaine de pages sur 530.

"Laissez-moi préciser qu’il ne s’agit pas de 'ma version' : je ne voulais pas que ce soit le cas car ma version des faits sera toujours suspecte. Je souhaite livrer une version objective et que toutes les informations sur cette histoire ne viennent pas de moi mais des gens qui ont enquêté, de ceux qui habitaient cette maison, des yeux des témoins des faits, qui ont vu ce qu'il s’est passé, des docteurs qui ont parlé, des experts : tous ceux qui connaissaient les faits", résume-t-il.

Il règle ses comptes avec Hollywood

Et malgré cela, ce scandale sexuel continue de faire les gros titres. Woody Allen a une explication : "Ça n’a aucune importance que ce soit vrai ou pas, qu’ils y comprennent quelque chose ou pas : ça les fascine immédiatement ces allégations car elles sont bien plus croustillantes que la vérité".

Mais on le sait, Woody Allen a du mal aujourd'hui à tourner ses films : impossible de les financer aux États-Unis. Il a tourné le dernier en Espagne. Hollywood lui a tourné le dos parfois de manière fracassante, certains acteurs et actrices refusant désormais de tourner pour lui. Il le ressent comme une injustice : "Je pense qu’ils sont dingues et qu’ils n’ont aucune idée de ce dont il s’agit ou du fait que je sois coupable ou innocent, un violeur, un meurtrier ou un saint : ils s’en moquent ! Il s’agit juste d’une posture politiquement correcte qui les protège."

Quand vous êtes mort, vous êtes mort !

Woody Allen sur RTL
Partager la citation

À 84 ans, quel regard porte Woody Allen sur ses œuvres ? Tout au long du livre, il répète qu'il n'est l'auteur d'aucun grand film. Il raconte même cette anecdote hallucinante : mécontent du résultat, il a failli jeter à la poubelle Manhattan, devenu l'un de ses plus gros succès. Alors n'allez surtout pas lui parler de postérité. "Est-ce que ça m’intéresse une fois que je serai mort de savoir ce que les gens penseront ou diront ? On s’en fout ! On n’est plus là, on devient inexistant dans l’univers ! La postérité de Shakespeare ou de Beethoven est la même que celle d’un chauffeur de taxi ou d’un mineur de fond : quand vous êtes mort, vous êtes mort !"

Au sujet de la mort et ce qui pourrait se passer après : nous avons donc demandé à ce grand sceptique et agnostique ce qu'il pourrait bien dire à Dieu s'il se présente un jour face à lui. " Moi je sais ce que je voudrais dire à Dieu pour le mettre mal à l’aise : si je le rencontrais, je lui dirais : 'Merci d’avoir fait du bon boulot en tant que remplaçant mais je suis de retour et je reprends les commandes !'".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Littérature Cinéma Woody Allen
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants