3 min de lecture Décès

VIDÉOS - Mort de Jean-Pierre Mocky : ses 6 coups de gueule mémorables

Si la carrière de Jean-Pierre Mocky a fait sa renommée, ses coups de gueule ont aussi façonné son image de râleur invétéré, d'anar franc-tireur du cinéma français.

Jean-Pierre Mocky sur un tournage en 2000
Jean-Pierre Mocky sur un tournage en 2000 Crédit : Capture YouTube
Eleanor Douet
Eléanor Douet

Le cinéma français a perdu l'un de ses grands noms. Jean-Pierre Mocky est mort jeudi 8 août. C'est sa famille qui l'a annoncé. Inclassable et considéré comme "l'anar" du cinéma français, Jean-Pierre Mocky était l'auteur de plus d'une soixantaine de films dont Un drôle de paroissien ou encore À mort l'arbitre. Derrière sa caméra avaient défilé Bourvil, Michel Serrault, Eddy Mitchell, Catherine Deneuve ou encore Charles Aznavour et Gérard Depardieu.

Rapidement, les hommages se sont multipliés, notamment ceux de Jack Lang et de l'actuel ministre de l'Intérieur. Dans un entretien accordé au Figaro en 2014 Mocky affirmait d'ailleurs : "J'ai connu 27 ministres de la Culture ; sur ces vingt-sept, il y a eu un type formidable à droite, Malraux, et un type formidable à gauche, Lang. Les vingt-cinq autres étaient des nuls".

Car au-delà de l'homme de cinéma, Mocky c'était aussi un râleur, un vrai, qui n'avait pas la langue dans sa poche. Ses coups de gueule, sur les plateaux de tournage ou de télévision, sont devenus pour certains cultes. RTL vous propose de revoir six de ces moments d'anthologie. 

1. L'affiche de "Il gèle en enfer" (1990)

Invité de Ciel mon mardi, Mocky s'emporte à propos du traitement réservé à l'affiche de son film Il gèle en enfer, qui représente en effet deux anges sexués, ce qui ne plait visiblement pas à tous.

À lire aussi
Juice WRLD Musique
Le rappeur américain Juice WRLD est mort à l'âge de 21 ans

"Le directeur du métro m'a dit qu'il y aurait des graffitis dessus, des graffitis ! Alors que quand il n'y a pas de b*te sur quelque chose on en rajoute dans métro", commente le cinéaste. "Ce bureau de me*rde nous a foutu notre film en l'air parce que aujourd'hui on parle de l'affiche, mais ne parle pas du film !", s'emporte-t-il, sous les applaudissements du public. 

>
mocky en colère.AVI

2. Mocky face à Boutin (1998)

En 1998 sort Le Miraculé. Le film de Mocky provoque le scandale dans le milieu catholique. Au cours d'un débat à la télévision, le cinéaste fait face à Christine Boutin qui estime que sa croyance est "agressée" par la représentation en femme du Christ sur la croix. 

"Je trouve qu'il y a eu tellement de scandales dans l'Église ancienne et contemporaine que les gens feraient mieux de la boucler, là tous ces prêtres. Ils ont plein de choses à se reprocher (...) Le Christ, c'est un homme, une femme, un enfant, qu'est-ce que ça peut foutre entre nous ? C'est le Christ : ceux qui l'aiment l'aiment et ceux qui ne l'aiment pas ne l'aiment pas et puis c'est tout", réagit-il. 

3. Mocky s'énerve sur un tournage (2000)

C'est certainement le coup de gueule le plus célèbre de Mocky. En 2000, il tourne La Candide madame Duff. Une émission de télévision suit le tournage qui est tout sauf un long fleuve tranquille. 

Alors qu'une averse menace l'organisation des prises de vue, le cinéaste s'emporte contre toute son équipe. "Où il est ton perchman ?", demande-t-il agacé. Et quand tout le monde est enfin prêt, il s'impatiente : "Moteur. MOTEUR !". Culte.

>
Jean-Pierre Mocky le clash et coup de gueule en plein tournage

4. Mocky contre la critique (2001)

La critique et Mocky ce n'est pas ce que l'on pourrait appeler une histoire d'amour. Lors d'un débat avec Serge Kaganski des Inrockuptibles, il ne se gêne pas pour donner son sentiment. "Pourquoi on s'intéresse à vous (les critiques), pour trois lignes dans un journal de chiotte ? Je vais pas me branler devant votre article", lance le cinéaste. 

>
Jean Pierre Mocky s'en prend à Serge Kaganski et à la critique

5. Mocky s'emporte contre Torreton (2007)

Sur la place de la culture, notamment dans l'Éducation nationale, Jean-Pierre Mocky et Philippe Torreton on une vision totalement opposée. Le premier n'hésite pas à tacler le second sur sa présence dans l'adaptation télévisée des Rois Maudits par Josée Dayan. 

"La création monsieur Torreton ce n'est pas les Rois Maudits, c'est Jean Vigo, Jean Becker, Jean Renoir. C'est pas une connerie à la télévision avec les Rois Maudits, à laquelle vous avez participé mais qui est une vaste connerie", estime Mocky. 

>
Grosse colère de Mocky Balboa en live ! Durée : |

6. Mocky et les émissions culinaires (2017)

Sur RTL, Jean-Pierre Mocky n'y a pas été de main morte avec les émissions de cuisine à la télévision. "Ça me donne envie de dégueuler. Quand on parle trop de nourriture on a envie de dégueuler. Brusquement j'ai des nausées", explique le cinéaste, parlant de "ces cons qui font de la pâtisserie". Un franc-parler qui aura fait la signature de Mocky jusqu'au bout. 

>
Mocky fait son show RTL
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Décès Jean-Pierre Mocky Cinéma
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants