1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. VIDÉOS - Emmy Awards 2017 : émotion, Trump et une... apparition surprise
2 min de lecture

VIDÉOS - Emmy Awards 2017 : émotion, Trump et une... apparition surprise

Cette cérémonie des Emmy Awards, policée et millimétrée, était aussi chargée en petites séquences détonantes.

Kevin Spcaey hilare devant l'apparition de Sean Spicer aux Emmys 2017
Kevin Spcaey hilare devant l'apparition de Sean Spicer aux Emmys 2017
Crédit : CBS
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud

La mini-série Big Little Lies et le thriller d'anticipation The Handmaid's Tale (La Servante écarlate), deux séries qui traitent des violences faites aux femmes, ont triomphé lors d'Emmy Awards très politiques. Les références plus ou moins subtiles à la politique ou la personnalité de Donald Trump ont, et ce n'est pas vraiment une surprise, été légion.

Le prix de la plus grande émotion et de la plus grande surprise revient à Ann Dowd qui interprète un personnage de The Handmaid's Tale : Tante Lydia. Émanation physique, revêche et cruelle, de l'organisation religieuse qui a pris le contrôle aux États-Unis, elle livre une prestation à couper le souffle.

On aime la détester, elle est terrifiante, on souhaite sa mort et, en même temps, Ann Dowd, parvient à nous faire sentir toute la fragilité de cette femme zélée (notamment à la fin de la saison 1 de la série).

L'émission satirique Saturday Night Live a aussi brillé notamment grâce à l'imitation primée de Donald Trump par Alec Baldwin ou de Hillary Clinton par Kate McKinnon. 

À lire aussi

L'ancien porte-parole de la Maison Blanche, Sean Spicer, qui a démissionné fin juillet, a fait une apparition surprise lors de la cérémonie, sous le regard amusé de Melissa McCarthy, primée dimanche dernier aux Creative Emmys pour en avoir fait une satire survoltée, toujours dans la même émission satirique. Le public n'arrivait pas à croire que cet homme politique de premier plan se prête au jeu.

Nicole Kidman, en fourreau rouge, a rendu hommage à ses deux jeunes enfants et son mari, le chanteur Keith Urban. Elle veut que sa statuette soit sur l'étagère de la chambre de ses filles pour qu'elles se disent qu'à "chaque fois que maman ne nous a pas mises au lit, c'est pour ça".

L'actrice, l'une des plus grandes étoiles d'Hollywood, a souligné que Big Little Lies, diffusé sur HBO, braque les projecteurs sur le problème "entouré de secret et de honte" des violences conjugales : "C'est une maladie compliquée et insidieuse qui existe bien plus que nous ne voulons le voir". 

Reese Witherspoon s'est pour sa part réjouie d'une "année incroyable pour les femmes qui prennent le contrôle de leurs propres histoires" à l'écran, et Kidman a conclu en demandant "plus de superbes rôles pour les femmes s'il vous plait". 

Trio de stars pour une attaque en règle contre Donald Trump. Dolly Parton, Lily Tomlin et Jane Fonda ont fait mention d'un film dans lequel elles jouaient ensemble en 1980. Le long-métrage était intitulé Comment se débarrasser de son patron. "En 1980 dans ce film on refusait de se faire contrôler par un homme sexiste, égocentrique et bigot (...) et on refuse toujours en 2017 de se faire dominer par un bigot sexiste et égocentrique !", ont-elles lancé de concert sous les applaudissements d'une salle très favorable aux idées démocrates. 

Autre tacle de la part de Donald Glover (Atlanta). "Je voudrais remercié Trump d'avoir fait des Noirs les numéro 1 sur la liste des opprimés. Il est la raison pour laquelle je suis probablement ici !", a-t-il déclaré lors de ses remerciements.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/