1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. "The Witcher" (Netflix) : une saison 2 plus sanglante, subtile et moins confuse
4 min de lecture

"The Witcher" (Netflix) : une saison 2 plus sanglante, subtile et moins confuse

NOUS L'AVONS VUE - Ciri, Geralt et Yennefer sont de retour pour 8 épisodes qui corrigent certains défauts de la saison 1. Notre verdict (sans spoiler).

Ciri et Geralt dans la saison 2 de "The Witcher"
Ciri et Geralt dans la saison 2 de "The Witcher"
Crédit : Netflix
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud

Notre trio est de retour... mais ils ne sont toujours pas réunis ! Geralt le Sorceleur, Ciri la princesse mystérieuse et Yennefer la sorcière continuent d'explorer le Continent dans la saison 2 de The Witcher sur Netflix. La saison 1 de la série de fantasy avait été un des grands succès de la plateforme de streaming, brisant, à l'époque, plusieurs records. Autant dire que les attentes du public sont grandes. 

Si vous ne vous rappelez plus trop la saison 1, nous avons composé pour vous un petit récap' complet ici. Mais en gros : Ciri et Geralt viennent enfin de se rencontrer dans les bois et Yennefer vient de carboniser une armée tout entière en utilisant toute sa magie. Les enjeux en début de saison sont rapidement posés : quelle sera la relation entre le sorceleur et la princesse ? Que cache les pouvoirs de cette dernière ? Et comment Yennefer va gérer les conséquences de son barbecue géant d'un point de vue politique et personnel ?

La saison 2 de The Witcher a bien appris des leçons de la première saison. Elle conserve les ingrédients qui fonctionnent : le sens de l'aventure, une intrigue centrée sur ses trois personnages principaux, de l'action et de l'humour. Elle a aussi abandonné quelques-uns de ses défauts : des armures affreuses et surtout ses aller-retours temporels qui ont apporté une certaine dose de confusion pour le public. Les scénaristes se sont d'ailleurs amusés au détour d'une conversation entre un navigateur et Jaskier le troubadour à souligner ces défauts. Une bonne dose d'auto-dérision qui montre que l'équipe de The Witcher sait s'amuser et être à l'écoute. Tout cela est appréciable. 

Un rythme imparfait

Dans cette saison 2, les scénaristes n'ont plus besoin de présenter des personnages. Seules la cause des elfes et la politique de l'empire Nilfgaardien sont véritablement présentés au public. Le reste est bien connu, ce qui permet d'enfin rentrer dans les détails. La magie (le chaos comme ils disent), les origines des sorceleurs, les pouvoirs secrets de Ciri, les liens entre notre trio... La série n'explique plus mais montre. Cette saison est une claire conclusion de la saison 1. En terme d'histoire, on avance mais relativement lentement. La saison 1 était une introduction et cette saison 2 nous offre simplement la fin de cette première partie. Si vous espérez connaître tous les secrets de The Witcher dans ces 8 nouveaux épisodes vous serrez déçus. Les secrets qui entourent le personnage de Ciri sont encore loin d'être révélés. L'ambition de Nilfgaard reste mystérieuse.

À écouter aussi

Cette saison 2 se concentre sur deux grands axes : la relation entre Geralt et Ciri et la quête de Yennefer. Deux lignes parallèles en début de saison qui finissent naturellement par se rejoindre à la fin. Quelques rebondissements et trahisons sont au programme mais votre mâchoire ne tombera pas au sol. On peut les sentir venir. La saison 2 de The Witcher conserve quelques problèmes de rythme. On passe d'un lieu à l'autre parfois trop rapidement et les séquences d'entrainement de la jeune princesse peuvent être un peu trop longues. La showrunneuse de la série n'a pas encore trouvé l'équilibre parfait pour faire avancer l'intrigue de la plus efficace des façons. Peut-être que la saison 3 saura améliorer cet aspect. 

Un amuse-bouche pour la saison 3

Pendant 8 épisodes, on tourne un peu en rond. Un tour de manège très agréable rassurez-vous et surtout plus linéaire. Certains apprécieront la clarté, d'autres trouveront le chemin trop simple.The Witcher a abandonné la lecture en nouvelles de l'œuvre originale pour créer une grande fresque continue en opposition avec les épisodes presque thématiques de la saison 1. À la fin de la saison 2, les personnages n'ont pas vraiment évolué. On a l'impression que The Witcher garde le grand spectacle pour la saison 3. Le lien entre Yennefer et Geralt reste à reconstruire, Ciri est toujours l'Élue et les personnages ne cessent de le répéter avec des terminologies différentes... mais le message reste le même. Jaskier continue de faire quelques blagues pour alléger l'ambiance sombre. C'est réussi mais on en voudrait un peu plus. Et surtout : il nous manque une nouvelle chanson pour concurrencer Toss A Coin To Your Witcher !

L'épisode final de la saison 2 (sans en révéler le contenu) est particulièrement révélateur de ce surplace mais nous promet (Dieu merci) des choses merveilleuses pour la suite. Les principaux antagonistes de la série sont enfin dévoilés. Le premier est un homme politique qui posera des problèmes très humains. Le second est un groupe de créatures apocalyptiques qui apparaît dans une séquence tournée en studio assez peu convaincante sur le plan esthétique...  Là nous tenons les problèmes plus surnaturels. Pour vous dire à quel point la saison 2 peut être frustrante : notre premier "méchant" montre son visage (et offre une belle révélation finale) alors que les autres personnages ne font que parler de lui pendant 8 épisodes. "Il est en chemin", "il va bientôt arriver", "préparons-nous à sa venue"... Ce suspense quelque peu artificiel est l'un des défauts de cette saison 2.

Une recette qui fonctionne

Du côté des qualités, on retrouve beaucoup de très bonnes choses visuellement parlant. Une hutte effrayante avec des jambes, des effets spéciaux et chorégraphies souvent de très belles factures, les costumes très réussis (en particulier ceux des mages). Certaines scènes brutales avec des nourrissons ou des ennemis paralysés viendront aussi hanter vos cauchemars. Le son, les effets et la qualité du jeu dans ces moments nous font oublier certains errements comme les oreilles des elfes... Le Seigneur des Anneaux avait fait bien mieux il y a quelques années.

On est malgré tout ravi du voyage. Henry Cavill semble toujours autant apprécier son personnage et lui offre une douceur très intéressante. Freya Allan qui joue Ciri peut enfin montrer un peu plus de ses talents d'actrices avec une palette de situation et d'émotion bien plus large. Et nous avons toujours une préférence pour les intrigues politico-magiques qui concernent Yennefer, Fringilla et Tissaia. Anya Chalotra, Mimi Ndiweni et MyAnna Buring sont fascinantes dans leurs rôles. Vivement la suite et cela commencera par le spin-off The Witcher: Blood Origin qui sera sur nos écrans dans les prochains mois. Vous découvrirez les premières images de cette histoire qui se déroule des siècles avant les aventures de nos trio à la fin de la saison 2.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/