3 min de lecture Séries

"The Passage" : virus, vampire et apocalypse... Que vaut cette nouvelle série ?

NOUS L'AVONS VU - Adaptée de la saga de best-sellers de Justin Cronin, cette nouvelle série de la FOX a-t-elle des ingrédients suffisamment forts pour plaire et durer ?

>
Official Trailer | Season 1 | THE PASSAGE Crédit Image : FOX |
AymericParthonnaud1
Aymeric Parthonnaud
Journaliste

La formule avait de quoi appâter les producteurs de télévision tant les séries post-apocalyptiques ou pleines de vampires sont populaires. The Passage, adaptation de la série de livres du même nom de Justin Cronin, mélange trois grands registres : un monde post-apocalyptique, des vampires et une jeune héroïne qui porte seule le lourd fardeau de l'élue. On se trouve dans une sorte de grand cocktail destiné aux fans de littérature fantastique, option "young adult".

L'histoire posée par The Passage (diffusée sur la FOX, pas encore acquise en France) est relativement simple : le monde tel que nous le connaissons n'est plus. Des monstres dominent maintenant la planète et ont réduit en pièce les piliers de nos civilisations. Une jeune enfant, Amy Bellafonte (Saniyya Sidney, vue dans American Horror Story: Roanoke) est au cœur de l'intrigue. Sa biologie singulière est convoitée par une mystérieuse organisation scientifique.

The Passage se joue sur deux lignes temporelles. La première est dans un futur proche dans lequel Amy tente de survivre dans une monde dévasté et périlleux façon The Walking Dead. La seconde se situe dans le passé et permet aux téléspectateurs de découvrir ce qu'il s'est passé, comment un terrible virus a changé la face du monde. 

La force du choix moral

Le premier épisode, le fameux "pilot" qui doit donner envie de continuer la série, peine à installer un fil conducteur unique en mélangeant plusieurs arcs narratifs très inégaux. Il y a d'abord une scène très (trop ?) brève sur la découverte d'un premier vampire quelque part dans une forêt d'Amérique latine. Le potentiel horrifique de la découverte de cette première créature est totalement sabordé par les réactions peu prudentes et pas réalistes pour un sou des personnages. La scène existe simplement pour faire comprendre au public que le "virus du vampirisme" existe et va commencer à se propager.

À lire aussi
Bilal Hassani dans le clip de "Roi" eurovision
Eurovision 2019 : la France va-t-elle boycotter le concours à cause d'une série ?

Une seconde scène très rapide pose les raisons pour lesquelles ces scientifiques cherchent ces vampires. Un autre virus mortel semble se répandre en Asie et cette fine équipe de médecins est chargée par le gouvernement américain de trouver une solution et vite. Leurs espoirs ?

Transmettre aux humains la capacité des vampires à résister aux maladies sans pour autant les transformer en zombies assoiffés de sang. Des expériences sont menées sur des criminels mais les savants comprennent rapidement qu'il leur faut un enfant pour obtenir les meilleurs résultats. L'organisation envoie Brad, un ancien soldat, chercher une jeune fille : Amy.

Amy et Brad, les deux héros de "The Passage"
Amy et Brad, les deux héros de "The Passage" Crédit : FOX

Là est sans doute l'axe le plus intéressant pour The Passage : le dilemme éthique. Si les scientifiques et leurs hommes de main n'ont pas de scrupules à vampiriser les criminels condamnés à mort, ils sont soudainement moins zélés lorsqu'il s'agit de capturer une innocente petite fille orpheline.

Mais s'ils le font, c'est pour la bonne cause. Que vaut l'existence d'une enfant lorsque l'humanité entière est en danger ? L'équilibre moral est fin et empêche une plongée insoutenable dans la mer du manichéisme. Ouf !

"The Last of Us"... en moins bien

Reste donc deux grandes histoires qui se vivent en parallèle. L'histoire autour de la petite Amy et celle dans le laboratoire où sont surveillés les vampires. L'histoire d'Amy et de son kidnappeur au grand cœur Brad (Mark-Paul Gosselaar) semble pour l'heure à une version bien plus faible de l'intrigue du jeu vidéo The Last of Us. Les deux histoires reprennent les même thème : la jeune fille est la clef de la survie de l'humanité et elles évoluent avec un homme/père de substitution dans un monde peuplés de vampires/zombies. 

Toute la subtilité et le génie de The Last of Us est, pour l'heure, absente de The Passage. Les réactions sont clichées et on a du mal à croire aux scènes sentimentales entre les deux personnages, malgré la musique chantée quasi omni-présente (et fatigante) qui sert de béquille émotionnelle. Mark-Paul Gosselaar est un héros déjà-vu et oubliable et Saniyya Sidney est géniale dans sa répartie très mature mais faible dans les scène émouvante.

Ils ne parlent pas mais hantent vos rêves : les vampires de "The Passage"
Ils ne parlent pas mais hantent vos rêves : les vampires de "The Passage" Crédit : FOX

Reste le plus intéressant : le huis clos étrange dans le laboratoire. Les vampires sont scrutés et chacun semble disposer de compétences et personnalités très différentes. L'introduction de leurs pouvoirs télépathiques leur permettant de prendre le contrôle des cauchemars du personnel de sécurité et scientifique crée une tension très rafraîchissante. Au final, on a l'impression d'assister à un grand mélange des genres : The Walking Dead, The Strain, The Last of Us, Logan, Divergente semblent comme autant de parents de The Passage.

La série de livres ne reste cependant pas longuement sur cette histoire originelle mais se projette rapidement 93 ans dans le futur. Reste à savoir si l'adaptation télévisuelle fera ce pari audacieux et radical ou si elle demeurera dans une course-poursuite, une intrigue contemporaine, au risque de souffrir de la concurrence d'autres séries déjà bien installées.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Séries Télévision Fil Super
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796258799
"The Passage" : virus, vampire et apocalypse... Que vaut cette nouvelle série ?
"The Passage" : virus, vampire et apocalypse... Que vaut cette nouvelle série ?
NOUS L'AVONS VU - Adaptée de la saga de best-sellers de Justin Cronin, cette nouvelle série de la FOX a-t-elle des ingrédients suffisamment forts pour plaire et durer ?
https://www.rtl.fr/culture/cine-series/the-passage-virus-vampire-et-apocalypse-que-vaut-cette-nouvelle-serie-7796258799
2019-01-18 14:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Ig3EBAMLXnkDWLF5G1iDdQ/330v220-2/online/image/2019/0117/7796258821_brianne-howey-une-des-vampires-de-the-passage.jpg