2 min de lecture Panama Papers

"The Laundromat" : pourquoi des avocats portent plainte contre Netflix

Le cabinet d'avocat Mossack Fonseca, qui est au cœur de l'affaire des Panama Papers, porte plainte contre Netflix pour diffamation. Selon eux, le nouveau film "The Laundromat" entache leur réputation. Ils demandent l'annulation de sa diffusion.

Antonio Banderas et Gary Oldman dans "The Laundromat : L'affaire des Panama Papers"
Antonio Banderas et Gary Oldman dans "The Laundromat : L'affaire des Panama Papers" Crédit : Claudette Barius/Netflix
Maria Aït Ouariane

Meryl Streep, David Schwimmer, Robert Patrick, Antonio Banderas... Netflix voit grand pour raconter la célèbre affaire des Panama Papers. Mais son nouveau film The Laundromat, disponible à partir du 18 octobre, ne satisfait pas tout le monde. Et en particulier, les principaux concernés. 

The Laudromat raconte l'histoire vraie de deux avocats, Jürgen Mossack (Gary Oldman) et Ramón Fonseca (Antonio Banderas), les deux fondateurs du cabinet Mossack Fonseca.  Avec humour, les deux personnages s’adressent directement aux téléspectateurs pour se vanter de leurs magouilles financiers ultra-complexes. Grâce à eux, leurs clients millionnaires resteront millionnaires et pourront même s'enrichir. Tout ceci s'effondre quand un groupe de journalistes met la main sur des millions de documents confidentiels du cabinet des deux nantis, détaillant des informations sur plus de 214.000 sociétés offshore

Selon le journal britannique The Guardian, les vrais Jürgen Mossack et Ramón Fonseca n'ont pas du tout apprécié le synopsis de ce film puisqu'ils décident de porter plainte pour diffamation contre Netflix et demande à la justice l'annulation de sa diffusion. Les deux avocats estiment ainsi que The Laundromat entache leur réputation et les dépeints comme des "avocats sans scrupule et impitoyables, impliqués dans le blanchiment d'argent, l'évasion fiscale, la corruption et / ou toute autre conduite criminelle". 

>
The Laundromat | Official Trailer | Netflix

Après avoir vu la bande-annonce du film, Jürgen Mossack et Ramón Fonseca s'inquiètent de cette image de "méchants" que le film leur prête. Ils craignent également que les crimes qui leur sont attribués dans le film ne jouent dans la décision du tribunal du Panama où ils vont être jugés en 2020 et que cela leur empêche d'avoir un procès équitable aux États-Unis où ils font l'objet d'une enquête du FBI.

À lire aussi
Pedro Almodóvar a été sélectionné pour le 69e Festival de Cannes festival de Cannes
Festival de Cannes 2016 : Pedro Almodóvar présent malgré l'affaire "Panama Papers"

Le réalisateur de The Laundromat  est également dans le viseur des deux avocats panaméens. Steven Soderbergh (Ocean's Eleven, Magic Mike) avait nié les accusations de ces derniers, ce qui ne les avait pas convaincus. "Affirmer que Mossack et Fonseca et leur cabinet d'avocats ne sont pas des méchants dans le film est un euphémisme cataclysmique, qui contraste totalement avec l'essentiel du film et les commentaires des critiques de films", ont-ils déclaré dans une note que s'est procurée The Guardian. 

Reste désormais à savoir si cette plainte ne va pas entraver la sortie de The Laundromat, prévu ce 18 octobre sur Netflix. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Panama Papers Netflix Avocat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants