1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. Pourquoi James Bond n'aurait jamais eu de gadgets sans la Statue de la Liberté
2 min de lecture

Pourquoi James Bond n'aurait jamais eu de gadgets sans la Statue de la Liberté

PODCAST - Dans une minute, vous saurez pourquoi James Bond n’aurait jamais eu de gadgets sans la Statue de la Liberté...

Daniel Craig incarne James Bond depuis " Casino Royale"
Daniel Craig incarne James Bond depuis " Casino Royale"
Crédit : Columbia Pictures Industries
66. Pourquoi James Bond n'aurait jamais eu de gadgets sans la statue de la liberté
02:32
Florian Gazan - édité par Capucine Trollion

Pour célébrer le centenaire des États-Unis le 4 juillet 1876, la France décide de lui offrir une statue baptisée La Liberté éclairant le monde, c’est le vrai nom de la Statue de la Liberté. Sa conception est confiée au sculpteur Auguste Bartholdi.

Aidé par Viollet le Duc, l’architecte restaurateur du Mont-Saint-Michel et de Notre-Dame de Paris, et par Gustave Eiffel, Auguste Bartholdi conçoit une statue de 93 mètres de haut et 225 tonnes, dont l’origine du visage reste mystérieuse. Bartholdi se serait inspiré pour certains de sa maman Charlotte, pour d’autres de Sarah Coblenzer, l’épouse américaine de son meilleur ami, il y a même une théorie qui évoque une prostituée de Pigalle surnommée "la Grande Céline". Après tout pourquoi pas puisque la Statue de la Liberté reçoit elle aussi de nombreuses visites. 

Évidemment il faut beaucoup d’argent pour construire ce monument prévu pour être transporté en Amérique par bateau en pièces détachées, 350 en tout à remonter. Cela prendra 4 mois. On lance donc des souscriptions des deux côtés de l’Atlantique. Loteries, spectacles, campagne de presse mais aussi vente d’objets à l’effigie de la statue. Parmi des petites reproductions de 20 cm réalisées par le fondeur Emile Gaget qui grave son nom dessus. 

Lors de l’inauguration à New-York de la Statue de la Liberté avec 10 ans de retard, en 1886, il emmène ces miniatures avec lui pour en offrir aux notables New-Yorkais, qui se les arrachent. Et ils demandent où il peuvent trouver leur Gaget, prononcé à l’américaine leur "Gadget". C’est comme ça que naît ce nom et ce concept de petits objets qui feront le bonheur des lecteurs de Pif et sauveront plus d’une fois la vie de James Bond.

Abonnez-vous à ce podcast
À lire aussi

>> Ah Ouais ? Du lundi au vendredi, Florian Gazan répond en une minute chrono à toutes les questions essentielles, existentielles, parfois complètement absurdes, qui vous traversent la tête. Des connaissances bien utiles ou totalement inutiles pour briller en société, des anecdotes absolument incroyables à partager, des histoires étonnantes à raconter. Et chaque fois, vous vous direz "Ah ouais ?". Un podcast RTL Originals.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/