3 min de lecture Séries

"Peaky Blinders" : les 5 raisons de regarder cette série britannique

Un nouveau trailer annonçant la cinquième saison de "Peaky Blinders" vient d'être dévoilé. Si vous ne connaissez pas la série, voici quelques arguments qui vous donneront envie de la découvrir.

Peaky Blinders - La saison 5 annoncée
Peaky Blinders - La saison 5 annoncée Crédit : Twitter / Peaky Blinders
Nicolas Barreiro

La cinquième saison de Peaky Blinders a été annoncée ce mardi 30 juillet, par la chaîne BBC. Pour rappel, cette série qui a commencé à être diffusé en 2013, raconte l'évolution d'un gang de Birmingham dans l'Entre-deux-guerres.

Le gang des Peaky Blinders est composé de Thomas, Arthur et John Shelby, trois frères d'origines tziganes ainsi que leur tante Polly. Cette petite équipe pleine d'ambition est dirigée par Thomas, incarné par Cillian Murphy, un leader charismatique mais surtout un génie du crime. Racket, contrebande, protection ou assassinat, tous les moyens sont bons pour arriver à leurs fins.

La série, diffusée par Arte et disponible sur Netflix, a rencontré énorme succès, notamment grâce à ses personnages hauts en couleur et son ambiance sombre. Si vous ne connaissez pas Peaky Blinders ou que vous hésitez à vous lancer, voilà 5 bonnes raisons de regarder les aventures des gangsters de Birmingham.

1. L'atmosphère

On se retrouve donc dans l'Angleterre du début du XXème siècle. Le pays sort de la Première guerre mondiale et dégage une sorte de mélancolie provoquée par le traumatisme de la guerre. 

À lire aussi
Gregory Villemin avait été retrouvé noyé dans la Vologne en 1984 Séries
Affaire Grégory : la veuve du juge critique la série Netflix

Les décors expriment magnifiquement cette sensation de désespoir à travers des images pleines de noirceur, chaotiques même. Birmingham semble sale, gangrené par la pauvreté, qu'il s'agisse des rues boueuses ou des bars miteux, l'ambiance sale et poisseuse de la série est un atout incontestable. 

À l'image s'ajoute une bande-son jouissive, à commencer par le générique Red Right Hand, interprété par Nick Cave & The Bad Seeds, qui vous marquera dès le premier épisode. La série possède une tracklist riche et variée composée de groupes tels que Radiohead, Arctic Monkeys ou encore The White Stripes entre autres.

2. Les mœurs douteuses

Alcool, drogue, cigarettes, jeux d'argent et autres, tout y est ! Si vous souhaitez arrêter de fumer, vous êtes au pire endroit. Vous aurez l'impression de voir une cigarette dans chaque scène. En effet, environ 3.000 cigarettes sont consommées sur le tournage à chaque nouvelle saison.

Pour une bande qui vit de ses activités de bookmaker, de contrebande d'alcool et de racket entre autres, les jeux d'argent, la violence et la boisson deviennent rapidement monnaie courante. Idem pour la drogue, particulièrement l'opium puis la cocaïne, qui ont un poids important au court des saisons.

Évidemment qui dit gangster dit crime. L'arme de prédilection des Peaky Blinders est aussi originale que dévastatrice. Ils cachent des lames de rasoir dans leur béret, qu'ils dégainent à la vitesse de l'éclair pour se battre. La classe et l'efficacité dans un même accessoire.

3. La classe à l'anglaise

On entend souvent parler de la classe à l'italienne dans le cinéma, notamment en ce qui concerne la mafia. Chez les Peaky Blinders, le style est différent, le béret remplace le feutre noir. Le costume trois pièces surplombé d'un manteau long que portent les protagonistes leur donnent un look unique. Les coupes de cheveux au style particulier donnent également une certaine classe aux personnages, tout comme la moustache d'Arthur, parfaitement soignée.

Mais ce qui joue le plus, ce sont les personnages qui portent ces tenues. La série propose un casting de haut vol. Thomas Shelby, le personnage principal, est parfaitement incarné par Cillian Murphy. L'Irlandais aux yeux bleus et au visage d'ange joue parfaitement son rôle de génie du crime organisé.

On retient également la présence de Tom Hardy en tant que leader de gang juif, mais aussi Helen McCroy, connue en tant que Narcissa Malefoy dans la saga Harry Potter, qui incarne le rôle de la tante Polly.

4. La V.O. splendide

Regarder Peaky Blinders en VOST est fortement recommandé. L'accent des acteurs met tellement dans l'ambiance que, ce serait une énorme perte de passer à côté. Il serait vraiment dommage de ne jamais entendre le fameux "by order of the Peaky fucking Blinders." 

D'ailleurs certains personnages ont dû perfectionner leur accent pour la série. Les acteurs Liam Neeson et James Nesbitt ont été appelés pour aider Sam Neil à adopter un accent irlandais. Helen McCroy s'est de son côté inspirée des clips d'Ozzy Osbourne pour découvrir l'accent de Birmingham.

5. Inspirée d'un vrai gang

Le gang des Peaky Blinders a réellement existé ! La série est d'ailleurs assez fidèle à cette bande. Ils sont également originaires de Birmingham, au début du XXème siècle également. Ils possédaient la même particularité avec leur béret, équipé de lames de rasoirs pour écorcher leurs ennemis.
Les seules différences entre le gang fictif et le vrai : ils étaient quatre à sa tête et non trois, et ils n'étaient pas frères.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Séries Culture Cinéma
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants