1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. NOUS L'AVONS VU - Netflix : Angèle se livre dans un documentaire "thérapeutique"
2 min de lecture

NOUS L'AVONS VU - Netflix : Angèle se livre dans un documentaire "thérapeutique"

Le documentaire de Netflix sur la vie de la chanteuse belge Angèle sortira le 26 novembre prochain. Un journal intime sur l'ascension d'une jeune artiste trop souvent rattrapée par ses doutes.

Festival de Cannes 2019 : la chanteuse belge Angèle sur le tapis rouge
Festival de Cannes 2019 : la chanteuse belge Angèle sur le tapis rouge
Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Théo Putavy

Les places se sont arrachées en à peine vingt minutes. Mardi 9 novembre, 2.700 personnes ont rempli le plus grand cinéma d'Europe, le Grand Rex à Paris, pour l'avant-première du documentaire "Angèle", qui sera disponible le 26 novembre sur Netflix

Entourée sur scène par Sébastien Rensonnet et Brice VDH, les réalisateurs du documentaire, la chanteuse belge a présenté une œuvre "thérapeutique" à ses fans qu'elle retrouvait pour la première fois depuis le début de la crise sanitaire. Au programme du projet : vidéos d'enfance, lectures de journaux intimes, images de concerts et "faces cam" durant la réalisation de son nouvel album. 

"C'était une belle façon, pour moi de faire le point, et de pouvoir revenir sur ces années de folie qui m'ont un peu échappé et qui, en même temps, ont été géniales", a-t-elle confié à BFMTV. Surprenant, le documentaire insiste sur les doutes de la jeune fille, née dans une famille d'artistes célèbres en Belgique, mais également sur les contre-coups de la célébrité. 

Le journal intime d'une artiste angoissée

Car tous les sujets sont évoqués. Elle qui avoue avoir toujours rêvé d'être célèbre ne cache pas son angoisse permanente, son "syndrome de l'imposteur", qu'elle écrit dans des cahiers depuis son adolescence. 

À lire aussi

Les polémiques construites autour de son personnage l'affectent profondément. Dans son documentaire, Angèle revient sur l'acharnement qu'elle a subi après les accusations d'agression sexuelle mettant en cause son frère rappeur Roméo Elvis en 2020

Elle mentionne également une affaire, moins médiatisée, mais qui l'a toute autant marquée : une photo parue dans Playboy en 2017 où elle pose avec des poivrons devant sa poitrine. "Ils ont utilisé la photo alors que je l'avais interdite. Je me suis sentie humiliée, une humiliation publique."

Mais c'est la révélation de sa bisexualité par le magazine Public qui l'a le plus blessée. Plusieurs extraits de "Touche pas à mon poste" sont alors montrés à l'écran. On aperçoit Cyril Hanouna qui dévoile la Une du magazine people publié le lendemain. "Mon coming out m'a été volé", déplore-t-elle, n'ayant même pas eu l'occasion de prévenir son entourage - et en particulier sa grand-mère qui a du mal à accepter la nouvelle. 

Une séquence forte du documentaire à retrouver à partir du 26 novembre sur Netflix. Deux semaines avant la sortie du deuxième album d'Angèle "Nonante-cinq" dont le titre phare Bruxelles, je t'aime compte déjà plus de 4 millions de vues sur YouTube. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/