2 min de lecture Cinéma

"L'interview qui tue !" sort en France après un feuilleton à rebondissements

Ce mercredi 28 janvier sort dans les salles françaises "L'interview qui tue !". En fin d'année dernière, le film avait été au cœur d'un bras de fer entre la Corée du Nord et les États-Unis.

James Franco et Seth Rogens dans "L'interview qui tue !"
James Franco et Seth Rogens dans "L'interview qui tue !" Crédit : Sony Pictures
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL

À partir de ce mercredi 28 janvier, L'interview qui tue ! (The Interview en version anglaise) sera diffusé dans les salles françaises. Ce film avec Seth Rogen et James Franco, qui imagine un complot de la CIA afin d'assassiner le dictateur coréen Kim Jung-Un, a pourtant été au cœur de la polémique en fin d'année dernière dans un feuilleton à rebondissements. 

1 - Le piratage de Sony

Le 24 novembre, les studios Sony Pictures sont victimes d'un piratage. Au total, les données personnelles de 47 000 employés et collaborateurs sont dérobées. Les hackers menacent de publier ces informations, dont la copie du passeport d'Angelina Jolie. Certains films inédits sont même partagés sur des sites de téléchargement. 

Le groupe de hackers Guardians of Peace revendique le piratage. Les soupçons de Sony Pictures se tournent rapidement vers la Corée du Nord. La raison : un des prochains films de la filiale, dont la sortie est alors prévue au 25 décembre, L'interview qui tue !, moque le régime communiste nord-coréen. Pyongyang nie en bloc son implication, même s'il salue le geste. Il avait qualifié le film d'"acte de terrorisme".

2 - La sortie américaine annulée avant la coupure de courant

Le chantage des hackers fonctionne : Sony Pictures annule la sortie américaine de L'interview qui tue prévue le 25 décembre. "À la lumière de la décision d'une majorité de nos exploitants de ne pas projeter The Interview, nous avons décidé de ne pas continuer sur la voie de sa sortie le 25 décembre", indique le studio dans un communiqué.

À lire aussi
Les Films mythiques, le podcast Cinéma
"Top Gun" : les secrets du tournage mouvementé du film avec Tom Cruise

Le 22 décembre, une coupure du réseau a privé la Corée du Nord d'Internet pendant près de neuf heures. Les États-Unis affirment alors ne pas être à l'origine de cette potentielle vengeance. Barack Obama avait annoncé quelques jours avant "une réponse proportionnée".

3 - Le film diffusé dans quelques cinémas

Quelques cinémas américains, malgré la décision de Sony Pictures, décident tout de même de diffuser le film satirique lors de sa sortie officielle, le 25 décembre. C'est le cas du Alamo Drafthouse d'Austin, dans le Texas.

Ce geste contente Seth Rogen, réalisateur avec Evan Goldberg mais aussi l'un des acteurs principaux du film. Il affirme que "le peuple a parlé" et que "la liberté a prévalu".

4 - La sortie en France

Dans l'Hexagone, point de cyberattaques ou de chantage pour la sortie de L'interview qui tue ce mercredi 28 janvier. Demain sur les écrans, le film comique raconte l'histoire d'un animateur de talk-show et de son producteur (fictifs), tous deux américains, qui obtiennent une interview de l'actuel dictateur nord-coréen Kim Jung-Un. Ils sont alors engagés par la CIA pour le tuer.

>
L’ Interview qui tue ! - bande annonce VF - (2015)
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Corée du Nord James Franco
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants