1 min de lecture Cinéma

Jean-Pierre Bacri, un homme "libre et humble" se souvient André Dussolier

INVITE RTL - André Dussolier est un comédien qui a dit les mots écrits par Jean-Pierre Bacri et Agnès Jaoui et qui a partagé l'écran avec eux en 1997 dans "On connaît la chanson" d'Alain Resnais.

culture Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
Mort de Jean-Pierre Bacri : un homme "libre et humble" se souvient André Dussolier Crédit Image : AFP / Montage RTL.fr | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud
et Stéphane Boudsocq

Jean-Pierre Bacri (Un air de famille, Le Sens de la fête) a été emporté par le cancer le 18 janvier 2021 à l'âge de 69 ans... André Dussolier est un comédien qui a dit les mots écrits par Jean-Pierre Bacri et Agnès Jaoui et qui a partagé l'écran avec eux en 1997 dans On connaît la chanson d'Alain Resnais.

"Beaucoup de souvenirs et de moments partagés, se souvient le comédien au micro de RTL. La vie comptait autant que le travail pour Jean-Pierre, il était très libre. On était voisin et je le retrouvais tel quel, il était le même sur les tournages et dans la vie." 

"On est passé par le même cours d'art dramatique, moi je suis plus âgé que lui mais on avait échangé. Il avait déjà ce sens du dialogue, un art qu'il a développé avec Agnès Jaoui dans les films qu'ils ont écrits ensemble, raconte André Dussolier. Il y a quelque chose de direct, un ton qui n'appartenait qu'à eux. Ils disent les choses sans protection, sans précaution oratoire. Ca fait du bien d'entendre ces rencontres entre des amis ou des proches. Il y a toujours beaucoup d'humanité et de franchise. Il savait faire naître la comédie à tout moment. C'était réjouissant d'être confronté à des rapports humains et d'en rire". 

Jean-Pierre Bacri ne ressemblait pas à ses personnages souvent ronchons. L'acteur et scénariste n'était pas un ours dans la vraie vie. "Il était très respectueux, c'était quelqu'un de très humble, jusqu'au bout de sa vie, décrit André Dussolier. On voit avec quelle dignité il a vécu. Il était très simple. Il n'avait pas envie de se mettre en lumière. Il aurait pu. Mais il était libre, il choisissait les scénarios pour leurs qualités et pour le plaisir de travailler avec les autres."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants