2 min de lecture Cinéma

Gilles Lellouche, chef de bande sensible seul aux commandes du "Grand bain"

PORTRAIT - À 46 ans, Gilles Lellouche a réalisé son premier film en solo, "Le Grand bain", sorti en salles ce mercredi 24 octobre.

fallait l'inviter- Fallait l'inviter Isabelle Choquet iTunes RSS
>
Gilles Lellouche, chef de bande sensible seul aux commandes du "Grand bain" Crédit Image : Alberto PIZZOLI / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Céline Landreau
Céline Landreau et Clémence Bauduin

C'est la première fois qu'il dirige un film seul. Gilles Lellouche, chef de bande sensible, a réalisé Le Grand Bain qui sort dans les salles ce mercredi 24 octobre. Pour ce grand plongeon, il met en scène et en maillot une troupe de quasi-quincas déprimés qui se met à la natation synchronisée. Un casting trois étoiles avec entre autre Benoit Poelvoorde, Virginie Effira, Leïla Bekhti, Philippe Katerine, Mathieu Amalric, Mélanie Doutey et bien sûr Guillaume Canet, son grand ami.

Une troupe comme les affectionne celui que tous décrivent comme un pote idéal, celui qui organise dîners et vacances. Gilles Lellouche lui-même se présente comme l'antithèse du solitaire. "Je suis persuadé que vivre ensemble, c'est mieux", clame cet électeur tendance gauche socialiste qui revendique son côté anti-Séguéla en affirmant qu'il regarde toujours ceux qui n'ont pas de Rolex. Il faut dire que le succès a mis du temps à venir.

S'il n'a jamais regretté d'avoir abandonné les Beaux-Arts pour le Cours Florent, une fois acteur - comme son frère aîné Philippe - Gilles Lellouche a gambergé à la sortie de l'école... Jusqu'à ce qu'il se lance dans les clips vidéos, musique, publicité. Le grand public le découvre un peu plus tard avec Mon Idole ou Jeux d'enfants, mais ce sont Les Petits Mouchoirs qui, à 37 ans, lui offrent une plus grande popularité. Au même moment, il perd son père. "Le chagrin a équilibré la griserie inhérente au succès", confiait-t-il à Libération.

Une fausse réputation de fêtard

La réussite ne l'a plus quitté depuis. Dernier exemple en date : son personnage de DJ dans Le Sens de la fête en 2017. S'il avoue s'attendre à un beau baby-blues avec la sortie de son premier film aujourd'hui, le réalisateur semble apaisé, bien qu'agacé par l'époque, par le culte du corps, masculin notamment. Une dictature des abdos qu'il dénonce dans Le Grand bain.

À lire aussi
Woody Allen publie le 3 juin son autobiographie "Soit dit en passant" littérature
Woody Allen : Hollywood, les accusations d'agression sexuelle... Il se confie sur RTL

Gilles Lellouche n'aime pas non plus cette exposition permanente sur les réseaux sociaux. Il préfère rester discret. Séparé de Mélanie Doutey avec qui il a eu une fille, Ava, il partage désormais la vie de la créatrice de mode Alizée Guinochet et se dit fidèle en amitié comme en amour. Sa réputation de fêtard ? Pas usurpée, mais l'homme assure qu'il a levé le pied, rattrapé par son âge. À 46 ans, les lendemains sont parfois plus difficiles... 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Vidéo Gilles Lellouche
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants