1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. "Dr Strange 2" (Marvel) : l'Arabie Saoudite veut censurer une scène, Disney refuse
2 min de lecture

"Dr Strange 2" (Marvel) : l'Arabie Saoudite veut censurer une scène, Disney refuse

Une scène de 12 secondes pose un gros problème au royaume. De quoi mettre en danger la sortie du film dans le pays ?

Dr Strange, le sorcier de l'univers Marvel
Dr Strange, le sorcier de l'univers Marvel
Crédit : Disney / Marvel
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud

C'est un triste rituel. Comme à chaque sortie d'un film très attendu des studios Disney ou Marvel, un certain nombre de régimes autoritaires demandent à visionner les oeuvres à l'avance pour censurer, au préalable, certaines scènes. Les discours contestataires, féministes, la nudité et les thématiques LGBTQ+ sont bien souvent les premières victimes de ces vérifications. Le prochain grand spectacle des studios Marvel, Doctor Strange in the Multiverse of Madness, connaît le même sort. 

Les autorités saoudiennes ont en effet beaucoup de mal avec une scène de 12 secondes du prochain film de super-héros. En cause, un dialogue de la nouvelle héroïne lesbienne America Chavez, incarnée par Xochitl Gomez qui fait référence à ses "deux mamans". Le directeur général chargé des classifications des films dans le royaume, Nawaf Alsabhan, a expliqué "qu'il était très difficile de faire passer une telle évocation au Moyen-Orient".

La demande a été transmise à Disney qui a refusé de retoucher le montage de son film pour supprimer cette scène des copies saoudiennes. The Hollywood Reporter a aussitôt publié un article dans lequel on apprenait qu'en conséquence le film serait interdit en Arabie Saoudite. Nawaf Alsabhan a contesté cette information auprès de l'AFP. "Il n'y a aucune raison d'interdire le film. C'est juste une modification... Jusqu'à présent, ils ont refusé. Mais nous n'avons pas fermé la porte. Nous continuons d'essayer", a-t-il souligné. 

Le précédent "Eternals"

L'homosexualité est un délit potentiellement passible de la peine capitale en Arabie saoudite, qui applique une interprétation très stricte de la loi islamique, même si le royaume a entrepris des réformes sociales ces dernières années. Sous l'impulsion du prince héritier Mohammed ben Salmane, la monarchie conservatrice du Golfe s'est ouverte aux divertissements et aux grands événements mondiaux, mais les restrictions politiques et sociales restent très importantes. En 2017, les autorités ont levé l'interdiction du cinéma. 

À lire aussi

D'autres films Marvel avaient été dans le collimateur de l'Arabie saoudite. Eternals, qui met en scène une famille homoparentale, avait suscité des demandes de modifications de la part de plusieurs pays du Golfe, dont l'Arabie saoudite. Disney avait refusé et le film n'avait finalement pas été projeté dans le royaume.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.