4 min de lecture Cinéma

"Downton Abbey" : le film était-il nécessaire 4 ans après la fin de la série ?

NOUS L'AVONS VU - La famille Crawley et leurs domestiques sont de retour sur grand écran cette fois. La magie opère-t-elle toujours ?

Maggie Smith, Hugh Bonneville et Michelle Dockery
Maggie Smith, Hugh Bonneville et Michelle Dockery Crédit : Universal Pictures France
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud
Journaliste

C'est une transition que peu de séries osent. Passer du petit au grand écran est un privilège offert à peu de production et le résultat est rarement à la hauteur. Qu'importe, les risques, Downton Abbey, la merveille série d'époque "so british" créée par Julian Fellowes vit une seconde conclusion au cinéma à partir du 25 septembre 2019. La série s'est terminée fin 2015 après 6 saisons et 52 épisodes qui ont charmé le Royaume-Uni et le monde. 

Il faut dire que la recette de cette série est un régal pour qui n'est pas allergique aux fastes de l'aristocratie britannique. Si le phénomène vous a échappé, sachez que Downton Abbey raconte les destins croisés de dizaines de personnages vivants sous le même toit. La famille Crawley, à l'étage, et leurs nobles préoccupations du début du XXe siècle d'une part. Et leurs domestiques relégués aux sous-sols, d'autre part. Mariages avantageux, passions destructrices, lutte des classes, émancipation féminine, guerre, héritage, homosexualité... Le contexte historique a offert à Downton Abbey l'occasion de traiter de nombreux thèmes qui font la joie de la littérature classique anglaise depuis des siècles. 

Lorsque nous avions quitté les Crawley en 2015, la série était clairement en train de s’essouffler et de tourner en ronds après des premières saisons brillantes. Les dialogues percutants et le scénario haletant n'étaient plus qu'une agréable ritournelle portée par un casting charmant et des costumes et décors à tomber. La sixième saison s'était conclue par le mariage d'Edith avec Bertie, l'accouchement d'Anna, la retraite d'un Carson vieillissant et la langue toujours bien pendue de Lady Mary et Violet. Un ordre naturel et heureux. Pas de suspense insupportable. Pourquoi faire un nouveau film aujourd'hui ?

>
DOWNTON ABBEY | Official Trailer | In Theaters September 20

Un cadeau royal pour les fans

Downton Abbey au cinéma a tout d'un plaisir coupable absolu. Il ne s'agit absolument pas d'une pièce manquante du scénario de la série. C'est une sorte d'épisode de Noël géant qui a pour seul intérêt de créer une intrigue tellement folle pour chacun des personnages qu'il faut bien 2h03 pour remettre tout ce beau monde à sa place. Les moyens sont démultipliés et tout est plus grand, plus beau et plus rocambolesque qu'à la télévision : budget cinéma oblige. 

À lire aussi
Les héros de l'Episode IX de "Star Wars" Cinéma
"Star Wars 9" : quelle sera la durée de "L'Ascension de Skywalker" ?

La série propose de bousculer la vie désormais très paisible de Crawley et de leurs employés. Pas de guerre ou de mort ici pour lancer le film, une simple lettre suffit. Les Crawley et tout Downton Abbey vont recevoir la visite du roi et de la reine d'Angleterre. Un événement prestigieux qui met tout le domaine en émoi, de l'épicier au majordome en passant par les membres de la famille.

Là où le film fait des merveilles c'est dans sa capacité à recréer l'ambiance de la série en quelques instants. On pensait le charme rompu depuis 2015 et les quelques notes du génériques et les gros plans sur les délicats objets de la maison viennent réchauffer nos cœurs de fans. Le fan-service est là et bien là et puisqu'il est admirablement produit, la magie opère. L'autre force du scénario est d'offrir à chaque personnage une intrigue consistante. Cela enlève tout grand propos à ce "Downton Abbey au cinéma", le film manquera totalement d'intérêt pour le nouveau venu mais les autres dégusteront chaque minute avec gourmandise. 

Une intrigue par personnage

Mary (Michelle Dockery) va devoir se motiver pour reprendre le domaine en main, Tom (Allen Leech) va affronter une machination politique et une tentative d'attentat, Edith va devoir trouver sa place, Carson (Jim Carter) va reprendre du service pour se débarrasser des très prétentieux domestiques royaux, Daisy (Sophie McShera) va réfléchir à une proposition de mariage et Thomas (Rob James-Collier) va découvrir d'autres homosexuels comme lui qui vivent cachés... Bref, vous aurez forcément votre personnage préféré qui va vivre une séquence importante et intéressante. On se serait bien passé en revanche de quelques clichés qui n'apportent rien comme l'arrogant chef français par exemple.

Le fait que ces événements s'enchaînent à un rythme improbable rend le film très théâtral et peu réaliste mais ce n'est pas forcément rédhibitoire. Personne ne vient voir Downton Abbey en espérant voir ce film entrer dans le panthéon du cinéma mondial. 

La grande qualité du film est, comme dans la série, dans cette capacité à créer de beaux moments d'émotion et des punchlines mémorable. Pour ces deux exploits, c'est encore une fois la véritable reine de la série, Maggie Smith, qui crève l'écran. Le personne de Violet doit affronter une ancienne "ennemie" jouée par Imelda Staunton. Les deux actrices avaient déjà croisé le fer dans Harry Potter lorsqu'elles incarnaient les professeurs McGonagall et Ombrage. Un conflit qui offre les meilleurs échanges du film, tout en sarcasme. Les deux femmes et leurs personnages offrent aussi de belles respirations aux films en injectant ici une dose d'humour et là une réflexion très émouvante sur la transmission entre femmes d'une même famille et le temps qui passe. 

Au final, Downton Abbey est une bénédiction pour les fans qui retrouveront des personnages cultes et des décors plus sublimes que jamais. Une bénédiction qui a le mérite d'exister sans être indispensable et qui ne manquera pas de créer la plus totale indifférence chez les novices. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Séries Royaume-Uni
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants