1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. Dany Boon ne voulait pas que "8 rue de l'humanité" ne soit "qu'une farce"
2 min de lecture

Dany Boon ne voulait pas que "8 rue de l'humanité" ne soit "qu'une farce"

INVITÉS RTL - Avec ce film sur Netflix, Dany Boon et Laurence Arné nous replongent dans les affres du confinement avec humour et émotion.

Dany Boon et Florence Arné
Dany Boon et Florence Arné
Crédit : RTL
Dany Boon et Laurence Arné sont les invités de "Laissez-vous tenter", à l'occasion de la diffusion du film "8 rue de l'Humanité" sur Netflix
19:52
Dany Boon et Laurence Arné sont les invités de "Laissez-vous tenter", à l'occasion de la diffusion du film "8 rue de l'Humanité" sur Netflix
19:52
Stéphane Boudsocq & Aymeric Parthonnaud

Ce sera l'événement à partir du 20 octobre sur Netflix : la diffusion de 8 rue de l'humanité, le nouveau film de Dany Boon, écrit et joué avec Laurence Arné. Un film très particulier qui évoque le premier confinement suite à l'épidémie de Covid au printemps 2020. Le monde entier a vécu une expérience à la fois unique, terrifiante et dramatique et pourtant la paire a décidé de faire de cette période une comédie

"On a tous été un peu sidéré par ce qui se passait, raconte Dany Boon, invité de Laissez-Vous Tenter. On s'est mis à échanger avec nos voisins. et on s'est dit : plutôt que de subir cette situation, pourquoi nous n'écririons pas dessus. Sur la fraternisation, sur le côté humain du confinement".

"Il y a eu partout dans le monde beaucoup de solidarité. Des gens qui sont devenus très créatifs, qui faisaient de la musique sur leurs balcons ou qui étaient très drôles sur les réseaux sociaux", renchérit Laurence Arné

Dans 8 rue de l'humanité nous entrons dans la cour d'un immeuble parisien, situé à cette adresse... Là vit toute une communauté de voisins qui, jusque-là, s'ignoraient à peu près, mis à part le "bonjour, bonsoir" habituel... Mais quand tout ce petit monde se retrouve confiné, inquiet des conséquences de la pandémie, soumis aux rumeurs les plus dingues, chacun va devoir faire un chemin vers l'autre, apprendre à la découvrir et à se révéler, le tout dans une certaine panique générale... 

À lire aussi

Dans le cinéma de Dany Boon, il y a toujours la farce, le burlesque mais aussi de la profondeur, des valeurs, de la poésie et de la tendresse. On retrouve tout ça dans 8 rue de l'humanité à travers une galerie de personnages épatants incarnés par Laurence Arné et Dany Boon, mais aussi Yvan Attal en directeur de labo, François Damiens en parvenu apparemment insupportable, Liliane Rovère en patronne de bar, Tom Leeb et Alison Wheeler en couple accro aux réseaux sociaux, Nawel Madani en locataire mystérieuse et donc suspecte... On se marre puis peu à peu on est saisi par l'émotion. 

"J'ai fait 7 films mais c'est la première fois que je vois tout le plateau en larmes. Jorge Calvo qui joue le mari de la concierge a par exemple ouvert une cage avec des oiseaux alors que ce n'était pas prévu et c'était magique", raconte Dany Boon. "C'était important que ce ne soit pas qu'une farce mais qu'il y ait aussi de la profondeur".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/