1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. "Tintin au pays des Soviets", premier album de Hergé, réédité "en couleur"
2 min de lecture

"Tintin au pays des Soviets", premier album de Hergé, réédité "en couleur"

REPLAY - Le 10 janvier 1929, Hergé inventait Tintin. 88 ans plus tard, les éditions Casterman et Moulinsart, qui exploitent l'œuvre d'Hergé, choisissent d'éditer une version en couleur du premier album de ses aventures.

"Tintin au pays des Soviets" sort réédité en couleurs
"Tintin au pays des Soviets" sort réédité en couleurs
Crédit : Éditions Casterman et Moulinsart/Tintin au pays des Soviets
"Tintin au pays des soviets" dans "Laissez-vous tenter" du 10 janvier
04:26
Monique Younès

88 ans après la création de Tintin, en ce 10 janvier 2017, les éditions Casterman et Moulinsart, qui exploitent l'œuvre d'Hergé, publient une réédition de Tintin au pays des Soviets. Il faut dire que cet album avait été édité en 1930, réédité en 1973, sans être remanié par Hergé. Et pourtant, si l'on croit son biographe Philippe Goddin, Hergé a longtemps pensé à redessiner l'album. "Tintin au pays des Soviets faisait partie des albums qu'il voulait remettre en forme. Il n'a jamais eu le temps de le faire", explique Philippe Goddin au micro de RTL.

Donc Tintin au pays des Soviets est resté un album en noir et blanc, dessiné par un jeune homme de 21 ans, au trait hésitant, mais au graphisme remarquable. Un album décisif puisque c'est dans celui-ci qu’est née la houppette de Tintin. Dans les premières cases, le jeune reporter n'a pas encore sa mèche rebelle. Ce n'est qu'à la page 7, en sautant d'un arbre dans une voiture décapotable lancée à toute vitesse, que la mèche de Tintin s'est dressée, et qu’elle est restée comme ça à jamais.

L'œuvre d'Hergé reste intacte, on l'a théâtralisé et rehaussé, simplement

Michel Bareau

Une colorisation qui s'est faite après de laborieuses recherches et longs tâtonnements. Michel Bareau, le directeur artistique des studios Hergé, a décidé qu'il ne fallait pas recourir à la même gamme de couleurs franches, utilisée par le créateur de Tintin pour ses autres albums. Il a donc travaillé plus d'un an sur ordinateur à partir des planches originales d'Hergé pour imaginer des couleurs pastel qui correspondent à l'histoire.

"On a mis au point toute une gamme de tons, qui sont en accord avec l'actualité de l'époque", explique Michel Bareau. Les voitures se retrouvent avec des carrosseries brunes, pour l'herbe, pas de surprise, elle est verte, quant au ciel, il vous a un petit air militaire avec son gris-bleu crypto-soviétique. En fait, la colorisation de cet album ressemble à celles que l'on fait généralement aux documentaires d'actualité tournés en noir et blanc.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/