1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. Roubaix : quand un épicier devient un auteur à succès
2 min de lecture

Roubaix : quand un épicier devient un auteur à succès

Djamel Cherigui est épicier le jour et écrivain la nuit. Après le succès de son premier livre "La Grande Touche", il sort "Le Balato" qui s'annonce de nouveau être une réussite.

La mairie de Roubaix (illustration)
La mairie de Roubaix (illustration)
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Roubaix : quand un épicier devient un auteur à succès
00:03:20
Bernard Lehut - édité par Robinson Hollanders

Le Balato, c'est le deuxième roman de Djamel Cherigui. Il est épicier le jour à Roubaix et est écrivain la nuit. Il a été révélé au grand public l'an dernier avec La Sainte Touche. Ce livre racontait, dans une langue gouailleuse, les aventures haut en couleur d'un jeune homme viré de chez son père et sa mère. Vivant de débrouilles et d'errance tout en rêvant de devenir écrivain, il tombe sous la coupe d'un épicier véreux qui l'embarque dans des trafics en tous genres. 

"J'espère être un exemple. La littérature évidemment ne sauvera pas tout le monde. Mais si je peux donner l'exemple à certaines personnes, s'ils peuvent se mettre à lire grâce à moi, c'est peut-être finalement ma plus grande fierté", explique-t-il après son premier succès. Mais alors qu'il est toujours épicier à Roubaix, il publie son deuxième roman, Le Balato"Le Balato, c'est un terme que j'entends depuis tout jeune et qui, je trouve, sonnait bien. Il représente la dîme que prélève le patron de bars de tripot sur chaque joueur, le temps des parties de poker."

"Je m'inspire directement des gens que je vois"

Ce roman propose une galerie de personnages toujours pittoresques, à commencer par Tonton Mérouche, un patron de café, organisateur de soirées Wall Street, des parties de cartes clandestines où on joue beaucoup d'argent. On suit également son neveu, Bonbonne, qui se fait emmener par "Le Suisse" dans des cambriolages aussi spectaculaires que foireux dont on se demande bien où Djamel Cherigui va les chercher.

"Comme il n'y a pas encore vraiment prescription, je ne donnerai pas tous les détails. Mais c'est un milieu que je connais bien. Et même si on laissera le suspens, même si je n'y ai pas participé directement, je connais beaucoup de gens, et là sur un ton un peu plus tragique, qui ont opté pour ce choix de vie. Donc je suis assez au fait des techniques." Avec une verve explosive, inventive et, au final, pleine de tendresse à l'image de son premier livre. 

À écouter aussi

"C'est un subtil mélange, entre mes lectures, pour le style, pour la façon de monter une histoire, de tenir le suspense. Pour ce qui est le contexte, je m'inspire directement des gens que je vois et dans les cafés et dans mon épicerie. C'est une inspiration directe, je ne saurais pas faire autrement de toute façon", détaille-t-il. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire