2 min de lecture Cinéma

Pourquoi le film "Mignonnes" fait-il polémique ?

ÉCLAIRAGE - "Mignonnes" a été interdit en Turquie car il est jugé choquant pour les enfants. En août, il avait déjà fait polémique aux États-Unis.

Maïmouna Doucouré, la réalisatrice de "Mignonnes", au festival Sundance.
Maïmouna Doucouré, la réalisatrice de "Mignonnes", au festival Sundance. Crédit : MICHAEL LOCCISANO / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP
Coline Daclin Journaliste

En France, il est déjà sorti au cinéma depuis le 19 août. Le film Mignonnes sera disponible sur Netflix pour le reste du monde à partir de ce mercredi 9 septembre. Pourtant, le film de la réalisatrice Maïmouna Doucouré a déjà suscité plusieurs polémiques.

La dernière en date : la Turquie a décidé jeudi 3 septembre d'interdire la diffusion du film, rapporte Courrier International. L'organe de contrôle de l'audiovisuel du pays a estimé que le film risquait "d'exposer les enfants à des abus et de compromettre leur développement psychologique". 

Pour comprendre ce qui choque, il faut s'intéresser au scénario du film. Mignonnes fait le portrait d'une petite fille de 11 ans, Amy, tiraillée entre les règles de sa famille, musulmane conservatrice, et son attrait pour un groupe de filles qui font des chorégraphies en vogue sur les réseaux sociaux. Dans la presse conservatrice turque, on reproche à l'œuvre d'être islamophobe et de promouvoir la pédophilie.

Pourtant, l'objectif assumé du film Mignonnes et justement de mettre à jour l'hypersexualisation des jeunes filles afin de la dénoncer

Déjà une polémique sur la promotion du film

À lire aussi
L'acteur Hugh Keays-Byrne lors de l'avant-première de "Mad Max : Fury Road" en 2015 people
L'acteur Hugh Keays-Byrne ("Mad Max") est décédé à 73 ans

Cette accusation de "pédophilie" avait déjà été portée, notamment aux États-Unis, au moment de la promotion du film par Netflix pendant le mois d'août. Netflix mettait en avant une affiche bien différente de celle utilisée en France. 

En France, l'affiche du film montre les personnages du film, des pré-adolescentes, dans la rue en train de lancer des confettis. Sur l'affiche de Netflix, on voyait en revanche les jeunes filles en tenues moulantes et dans des poses suggestives. 

La polémique est allée si loin que la réalisatrice du film a dit au magazine Dealine avoir reçu des menaces de mort. Netflix a donc présenté vendredi 21 août ses excuses sur Twitter. "Nous sommes profondément désolés pour le visuel inapproprié que nous avons utilisé pour Mignonne/Cuties", a déclaré la plateforme. 

"Ce n'était ni bien, ni représentatif de ce film français récompensé au festival de Sundance. Nous avons modifié l'affiche et la description" de l'oeuvre, a ajouté Netflix. En plus du festival Sundance, Mignonnes a été primé à Berlin.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Netflix Adolescence
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants