2 min de lecture Livres

Pierre Lemaitre raconte "Miroirs de nos peines", la conclusion de sa trilogie "Au Revoir là-haut"

C'est une "variation sur le thème de la maternité" dans une période historique "cataclysmique" que nous offre Pierre Lemaitre, Goncourt 2013.

Laissez-vous tenter Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
Laissez-vous tenter du 6 janvier 2020 Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Bernard Lehut
Bernard Lehut et Aymeric Parthonnaud

Pierre Lemaitre a obtenu à l'automne 2013 le prix Goncourt pour Au Revoir là-haut, un immense succès populaire renforcé 4 ans plus tard par l'adaptation au cinéma d'Albert Dupontel. Au revoir là-haut était le premier tome d'une trilogie romanesque Les Enfants du désastre poursuivie en 2018 avec Couleurs de l'incendie. L'aventure s'achève aujourd'hui avec la parution chez Albin Michel de Miroirs de nos peines.

Au revoir là-haut commençait à la toute fin de la première guerre mondiale, Miroir de nos peines se déroule au tout début de la seconde, du 6 avril au 13 juin 1940, des derniers jours de ce qu'on a appelé la "drôle de guerre" à l'offensive foudroyante de l'armée allemande qui précipite la France dans le chaos, la débâcle, l'exode et la défaite formidablement restitués sous la plume de l'écrivain.

"Miroir de nos peines"
"Miroir de nos peines" Crédit : Albin Michel

On peut lire Miroir de nos peines sans connaitre les deux livres précédents mais ceux qui les ont lus auront tout de même le plaisir supplémentaire de retrouver Louise, la petite fille qui aidait Edouard Péricourt, la gueule cassée d'Au revoir là-haut, à fabriquer ses masques. Louise est devenue institutrice. Ce livre est une variation autour du thème de la maternité. Louise est une fille malheureuse de ne pas avoir d'enfant et elle va se trouver dans une période extraordinairement mouvementée, cataclysmique, dans lequel son destin personnel, son désir de maternité va se trouver convoqué", raconte Pierre Lemaitre.

Dans le chapitre d'ouverture, elle court nue, ensanglantée, folle de terreur sur le boulevard du Montparnasse. Dès cette première scène, Pierre Lemaitre nous ferre, nous ébranle, nous subjugue comme dans Au revoir là-haut et Couleurs de l'incendie. "Je sais qu'il doit y avoir un moment fort au début d'un livre car c'est ainsi que moi j'aime lire les livre, explique Pierre Lemaitre quand il s'agit de justifier ses débuts toujours explosifs et prenant. Avec ma mentalité de feuilletoniste je suis attentif au fait que l'on doit entrer rapidement dans le livre".

À lire aussi
Lis moi une histoire_795x530 RTL Originals
"Péronnille la chevalière" : l'histoire d'une héroïne intrépide, par Marie Darrieussecq

Miroir de nos peines et ses incroyables personnages comme Louise, le sergent-chef Gabriel et le caporal Raoul, l'usurpateur de génie Désiré ou encore Fernand, passionnant parce que déchiré entre son devoir patriotique et l'amour pour sa femme, est publié chez Albin Michel.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Livres Littérature
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants