1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. "Marche et démarche", l'exposition qui met les chaussures à l'honneur à Paris
1 min de lecture

"Marche et démarche", l'exposition qui met les chaussures à l'honneur à Paris

L'exposition "Marche et démarche" du Musée des Arts Décoratifs à Paris met les chaussures à l'honneur. Près de 500 d'entre elles sont réunies, avec des peintures, des photographies, des films et des archives.

"Marche et démarche" est au Musée des Arts Décoratifs de Paris
"Marche et démarche" est au Musée des Arts Décoratifs de Paris
Crédit : MAD Paris / Hughes Dubois
"Marche et démarche", l'exposition qui met les chaussures à l'honneur à Paris
00:28:35
"Marche et démarche", l'exposition qui met les chaussures à l'honneur à Paris
00:28:35
Monique Younès & Capucine Trollion

Marche et démarche est l’exposition la plus dans l’air du temps que l'on puisse imaginer. Elle se tient actuellement au Musée des Arts Décoratifs à Paris (jusqu'au 23 février 2020) et nous montre comment on s’est chaussé dans le monde - de l’antiquité à nos jours - et comment les chaussures ont engendré des démarches particulières et des fantasmes en quantité. 

C’est normal puisque le soulier comme le vêtement est un phénomène social et culturel. Quand on regarde les souliers de l’aristocratie et de la bourgeoisie en Europe du XVIe jusqu'au milieu du XIXe siècle, en soie, broderies, velours ou en peau très fine on se demande si ces gens-là marchaient réellement avec, tellement cela paraît fragile. Et bien, en effet, ils ne marchaient pas avec. D'ailleurs, ils ne marchaient pas du tout. 

Un autre point commun entre l’Europe occidentale et la Chine concerne cette fois la petitesse du pied. Nous savons tous que le summum de l’élégance, du raffinement et de l’érotisme pour les chinoises depuis le XIe siècle et jusqu’au début du XXe c’était d’avoir un petit pied. Mais tout tout tout petit, on parle de 8 à 10 cm. C’est une des parties les plus marquantes de l’exposition. 

Vous allez êtes estomaqués en découvrant certains moulages montrant comment on repliait les orteils des jeunes Chinoises sous la plante des pieds, cassant parfois les os du cou du pied pour y arriver. Les artistes en ont tiré des gravures érotiques représentant ce qu’on appelait jadis les fleurs de lotus et c’est très troublant. Mais ce qu’on apprend, c’est qu’en Europe occidentale, on se bandait aussi les pieds mais pas dans les mêmes proportions.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.