1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. Les livres ont la parole : "Romain Gary s'en va-t-en guerre" de Laurent Seksik
1 min de lecture

Les livres ont la parole : "Romain Gary s'en va-t-en guerre" de Laurent Seksik

Laurent Seksik revient sur le grand mystère qui entoure l'oeuvre de Romain Gary : son père.

Laurent Seksik dans l'émission "Au Field de la nuit", en septembre 2013
Laurent Seksik dans l'émission "Au Field de la nuit", en septembre 2013
Crédit : GINIES / SIPA/SIPA
Les livres ont la parole : "Romain Gary s'en va-t-en guerre" de Laurent Seksik
04:59
Bernard Lehut

Dans son chef-d'oeuvre, La promesse de l'aube, Romain Gary célèbre l'amour qu'il porte à sa mère mais il y a un grand absent dans ce livre : le père. Dans Romain Gary s'en va-t-en guerre, paru chez Flammarion, Laurent Seksik se penche avec passion et érudition sur cette énigme : "On associe le génie de Gary à sa mère, mais il y a un mystère : son père", explique l'auteur. "Romain Gary, jusqu'à ses derniers jours, a menti sur qui était son père, sur ses origines. Il a bâti une légende, la légende de sa mère, et il y a une inconnue, c'est son père. C'est cette histoire-là que je tente d'éclairer, c'est ce mystère-là que je tente de lever." 

Cette histoire, elle a un nom très simple : c'est la trahison. "Ce fils admiratif de son père s'est senti abandonné. D'où le besoin éperdu de reconnaissance de Romain Gary, qui lui a fait prendre un autre nom, qui lui a fait utiliser un pseudonyme, qui l'a sans doute conduit à sa perte. Il y a à mon sens, avant tout, et c'est le sujet du livre, le besoin d'être reconnu par un père qui ne l'a pas reconnu." 

Romain Gary s'en va-t-en guerre, de Laurent Seksik, chez Flammarion.

Le coup de cœur du libraire

À écouter aussi

Delphine Bouillot est libraire chez M'Lire à Laval dans la Mayenne. Elle nous parle de No Home, le premier roman de la jeune américaine Yaa Gyasi. Une bouleversante saga familiale sur 8 générations, qui commence au 18ème siècle avec le destin contraire de deux sœurs africaines, l'une épouse un négrier, l'autre devient son esclave.

No Home, de Yaa Gyasi, aux éditions Calmann-Lévy.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/