1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. Les livres ont la parole : "La jeune épouse" d'Alessandro Baricco
2 min de lecture

Les livres ont la parole : "La jeune épouse" d'Alessandro Baricco

REPLAY - L'auteur italien raconte l'histoire d'un petit déjeuner familial interminable dans ce nouveau roman "La jeune épouse".

"La jeune épouse" d'Alessandro Baricco
"La jeune épouse" d'Alessandro Baricco
Crédit : Gallimard
Les livres ont la parole du 10 avril 2016
08:41
Bernard Lehut

Le grand écrivain italien Alessandro Baricco, très apprécié des lecteurs français, vient de publier son dernier roman La jeune épouse. Il est notamment l'auteur d'un bijou d'écriture et d'émotion, un chef-d'oeuvre, qu'est le livre Soie. Dans son nouveau roman, La jeune épouse, il raconte une bien étrange et envoûtante histoire, celle d'une jeune promise accueillie dans la famille de son futur mari, absent, dont le retour ne cesse mystérieusement d'être différé. Le temps pour elle d'être initiée aux rituels fantasques de cette drôle de famille. Alessandro Baricco explique au micro RTL le point de départ de cette histoire : "C'est un petit déjeuner collectif et somptueux qui dure des heures dans une maison de campagne. Je ne connaissais rien de l'histoire, c'est une petite ligne que j'ai écrit dans mes cahiers et j'avais cette scène en tête".

Alessandro Baricco porte un amour particulier à l'emblématique Umberto Eco, disparu le 19 février 2016 à l'âge de 84 ans. Ce dernier l'a beaucoup inspiré pour ses propres écrits : "Quand j'étais jeune, il était un essayiste et il eu une fonction fondamentale pour toute ma génération [...] Il y a eu une sorte de libération collective [...] Il y a eu aussi Le nom de la rose qui je crois a changé la littérature italienne".

Alessandro Baricco est aussi connu pour être un grand francophile et maîtrise parfaitement la langue française. Il explique d'où lui vient cet attrait pour la France : "Je suis née à Turin, c'est la ville la plus française d'Italie donc il y avait déjà une connexion. La France est pour moi un lieu de l'âme, c'est l'une des maisons que j'ai dans le monde [...] J'aime le fait par exemple que quand je viens ici, cela donne un sens à mon métier parce que les gens lisent dans les cafés, dans les métros".

Coup de cœur du libraire :

À lire aussi

Émilie Pautus de la librairie La Manœuvre à Paris a choisi 86, année blanche de Lucile Bordes, faisant référence à la catastrophe de Tchernobyl.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/